Les officiers administrateurs au Maghreb : Maroc, Algérie, 1912-1962

par Bernard Millerat

Thèse de doctorat en Histoire culturelle et sociale

Sous la direction de Michel Terrasse.

Soutenue en 2011

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    Nous cherchons à appréhender les traits essentiels caractérisant le rôle et les missions des officiers administrateurs mis en place au Maroc à partir de 1912, sous le vocable d'officiers des Affaires indigènes, et en Algérie, à compter de 1955 jusqu'à l'indépendance, sous celui d'officiers des Affaires algériennes (officiers des Sections Administratives Spécialisées, S. A. S. ). Ces officiers de l'armée française évoluent dans deux contextes juridiques totalement différents, les premiers à l'intérieur du territoire souverain de l'empire chérifien, les seconds sur une terre française, régie par les lois de a République. À partir de ces deux cas, nous comparons le rôle respectif de ces officiers, et déterminons ce qui les différencie. Nous soutenons qu'ils partagent la volonté et l'objectif de reprendre un contact, perdu ou inexistant, avec des populations musulmanes soucieuses de paix, trop longtemps abandonnées à une vie miséreuse, n'ayant que leur confiance à accorder en retour, qui a rassemblé dans un même creuset ces officiers des Affaires indigènes et des Affaires algériennes.

  • Titre traduit

    Officers as administrators in Maghreb, Morocco, Algeria, 1912-1962


  • Résumé

    We seek to understand the essential features characterizing the role and duties of officers established in Morocco in 1912 as administrators named “Officiers des Affaires Indigènes”, and in Algeria from 1955 until the independence as “Officiers des Affaires Algériennes” (or officers of the “Sections Administratives Spécialisées”, S. A. S. ). These officers of the French army act in two completely different legal contexts : the first ones within the sovereign territory of the Sharifian Empire, the latter ones within a French territory governed by the laws of the Republic. From these two cases, we compare the respective roles of these officers, and determine how they differ. We argue that they share the desire and goal to resume contact (lost or non-existent until then) with Muslim populations which are concerned with peace, abandoned to poverty for too long, having nothing but trust to give back. This gathered the officers of the Indigenous Affairs and of the Algerian Affairs into the same crucible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol.(1190, 11 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : f. 1128-1190. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque universitaire pluridisciplinaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 961.03 MIL
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.