Rôle des protéases et de leurs récepteurs Annexine II et PAR-2 et de la molécule immunosuppressive HLA-G au cours des infections à Influenza A Virus

par Fanny Le Bouder

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de

Soutenue en 2011

à Versailles-St Quentin en Yvelines .


  • Résumé

    La grippe est une maladie infectieuse et contagieuse, causée par les virus Influenza, entraînant des pertes humaines et économiques importantes au cours d'épidémies saisonnières ou de pandémies plus espacées dans le temps. Ces infections récurrentes mettent en évidence la menace permanente causée par ces virus. La présence de protéases au niveau des sites infectieux est l’un des facteurs majeurs contrôlant le tropisme et la virulence. L’étude des protéases et de leurs récepteurs constitue donc un sujet de recherche majeur dans la compréhension de la pathogénicité des Influenza virus. Dans un premier temps, nous nous sommes plus particulièrement intéressés au rôle de la protéase sérique plasminogène et de son récepteur Annexine II afin de mieux comprendre les mécanismes permettant aux virus de disséminer dans l’organisme. Au-delà du rôle de clivage protéolytique direct des protéines virales, les protéases peuvent participer à la pathogénicité des virus Influenza en activant des récepteurs cellulaires. Nous nous sommes donc intéressés à une famille de récepteurs nommés PARs (Protease-Activated-Receptors) et plus particulièrement PAR-2 connu pour réguler la réponse inflammatoire de l’hôte. Ces molécules (Annexine II et PAR-2) représentent un intérêt thérapeutique majeur dans la lutte contre les infections aux virus Influenza. Enfin, il est indispensable de comprendre les stratégies développées par les virus Influenza pour échapper à l'action du système immunitaire. En particulier, l’induction de molécules de tolérance immunitaire au niveau de la cellule infectée, constituerait un mécanisme très efficace pour le virus afin de contrecarrer la réponse antivirale de l'hôte. Dans ce but, nous nous sommes intéressés au rôle de la molécule du complexe majeur d’histocompatibilité de classe I non classique (HLA-G) dont l'expression permettrait de contrôler la réponse immunitaire de l’hôte durant l’infection.

  • Titre traduit

    Role of proteases and their Annexin II and PAR-2 receptors and the immunosuppressive HLA-G molecule during Influenza A Virus infections


  • Résumé

    Flu is one of the most common infectious diseases in humans caused by Influenza viruses occurring as seasonal epidemic and sporadic pandemic outbreaks. The recurring infections highlight the permanent threat caused by these viruses. Tropism and virulence of influenza is determined by host cellular proteases. Researches on proteases and their receptors constitute a major subject in the comprehension of Influenza pathogenicity. In a first time, we particularly interested in the role of the serum protease plasminogen and his Annexin II receptor in order to better understand the mechanisms implied in dissemination. In addition to the direct proteolytic cleavage of viral proteins, proteases can also participate in the pathogenicity of influenza through the activation of cellular receptors. Therefore, we interested in a family of receptors called PARs (Protease-Activated Receptors) and more precisely in PAR-2 which can regulate the host inflammatory response. These two proteases receptors families (Annexin II and PAR-2) represent a major therapeutic interest in fighting against viral infections. Finally, a better understanding of strategies developed by Influenza viruses to bypass the immune system is required. Particularly, induction of tolerogenic molecules constitutes an efficient mechanism for the virus to evade the host antiviral response. In light of this observation, we provide evidence suggesting that the non-classical human leukocyte antigen class I (HLA-G) molecule is important to control the host immune response during infection.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (131 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.111-131.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 571.9 LEB
  • Bibliothèque : Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Direction des Bibliothèques et de l'Information Scientifique et Technique-DBIST. Bibliothèque universitaire Sciences et techniques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T110009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.