Identification et rôle des mécanismes d'invasion cellulaire indépendants du T3SS-1 chez Salmonella Enteritidis

par Manon Rosselin

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Philippe Velge et de Agnès Wiedemann.

Soutenue le 10-02-2011

à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Santé, sciences, technologies (Tours) , en partenariat avec Pôle santé animale (Tours) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Agnès Rosenau-Ilias.

Le jury était composé de Anne Blanc potard.

Les rapporteurs étaient Hélène Bierne, Olivier Marches.


  • Résumé

    Le principal système d’invasion chez Salmonella requiert un système de sécrétion de type III(T3SS-1) qui induit un mécanisme d’entrée de type Trigger. Cependant, d’autres invasine sont été décrites chez Salmonella mais leurs rôles dans la virulence restent peu connus. Nous avons ainsi caractérisé le rôle de Rck en tant qu’invasine chez Salmonella Enteritidis, et démontré par différentes approches que Rck induit un mécanisme d’invasion de type Zipper.L'étude de la cascade de signalisation cellulaire induite par Rck a permis de suggérer un modèle d'internalisation impliquant l’actine, le complexe Arp2/3, les GTPases Rac et Cdc42,Akt, la PI3K de classe I et Src. L'analyse du pouvoir d'invasion d'un mutant de S. Enteritidis cultivé dans des conditions où il est incapable d'exprimer les facteurs d'invasion connus : T3SS-1, Rck et PagN montre l’existence d'autre facteurs d’entrée encore non identifiés chez Salmonella qui semblent induire une invasion de type Zipper et de type Trigger. L’ensemble de ces données font de Salmonella, la première bactérie capable d’envahir les cellules soit via un mécanisme de type Trigger, dépendant au moins du T3SS-1, soit via un mécanisme de type Zipper, dépendant au moins de Rck et révèlent la complexité des mécanismes d’invasion de Salmonella.

  • Titre traduit

    Identification and role of the T3SS-1 independant invasion mechanism in salmonella enteritidis


  • Résumé

    The main invasion system of Salmonella requires a type III secretion system (T3SS-1) which promotes a Trigger entry mechanism. However, other invasins were described in Salmonella but their roles in virulence remain unclear. We have shown that Salmonella Enteritidis caninvade cells via the Rck outer membrane protein and we have demonstrated by different approaches that Rck mediates a Zipper entry process. Characterisation of the cellular transduction pathway induced by Rck enable us to propose a model of internalisation involving actin, Arp2/3, Rac and Cdc42, Akt, class I PI3K and Src. Finally, the invasion ability of a S. Enteritidis mutant grown under culture conditions that did not allow the expression of any identified invasion factors (T3SS-1, Rck and PagN) provides evidences for still non-characterised Salmonella invasion factors which seem to induce both Zipper and Trigger mechanisms. Overall, our data indicate that Salmonella is the first bacterium found tobe able to invade cells by both a Trigger mechanism at least mediated by the T3SS-1 and a Zipper entry process at least mediated by Rck. Study of the T3SS-1-independent invasion systems could bring to a better understanding of Salmonella pathogenicity, particularly in regard to the different diseases induced by Salmonella and to its great diversity of hosts.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.