Etudes de stabilité de médicaments anticancéreux injectables : apports analytiques et pharmaceutiques

par Renaud Respaud

Thèse de doctorat en Sciences de la Vie et de la Santé

Sous la direction de Marie-Claude Viaud-Massuard et de Claire Elfakir.

Soutenue le 09-12-2011

à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Santé, sciences, technologies (Tours) , en partenariat avec SST/08/A/UMR CNRS 6239 - Génétique, Immunothérapie, Chimie et Cancer (équipe de recherche) .

Le président du jury était Patrice Prognon.

Le jury était composé de Jean Vigneron.

Les rapporteurs étaient Eric Peyrin, Alain Astier.


  • Résumé

    La prise en charge des patients atteints de cancer fait intervenir le pharmacien hospitalier dans la préparation des médicaments anticancéreux injectables. Afin de limiter les coûts de cette prise en charge médicamenteuse, une des alternatives consiste à optimiser leur préparation en prenant en compte la stabilité physico-chimique des anticancéreux : 1-en utilisant les reliquats générés lors de la préparation. 2- en évaluant la possibilité de fabriquer à l’avance les préparations d’anticancéreux. L’absence de données de stabilité de ces médicaments nous a conduits à l’évaluer sur le pemetrexed et le methotrexate afin de répondre à cette double problématique et d’étudier le gain de coût associé.Nous avons démontré, au cours de ce travail, la stabilité des reliquats de pemetrexed-Alimta® pendant14 jours permettant ainsi leur réutilisation. Nous avons également montré la stabilité de solutions de méthotrexate conditionnées en seringues pendant 28 jours.Une des conséquences de ces études est la réalisation d’économie pour la sécurité sociale par l’optimisation de la gestion des reliquats d’anticancéreux. Cette économie représente environ 10 % du budget annuel des anticancéreux injectables soit 750 k€. Nous avons montré au cours de ce travail l’apport de la chimie analytique et organique ainsi que l’apport de la pharmacie dans la mise en place et l’exploitation des études de stabilité sur les médicaments anticancéreux injectables.

  • Titre traduit

    Stability studies of anticancer drugs : analytical and pharmaceutical contribution


  • Résumé

    Hospital pharmacists are involved in the management of cancer patients through preparation of intravenous anticancer drugs. To limit the costs of the chemotherapies, an alternative is to optimize their preparation by considering the physicochemical stability of anticancer drugs. This can be done by using the leftovers generated during the preparation and by preparing in advance the devices to be used for administration. The lack of data on the stability of anticancer drugs has led us to evaluate pemetrexed and methotrexate with the aim of answering both the above issues. In parallel, we studied the associated cost savings.In this thesis, we have demonstrated the stability of leftovers of pemetrexed-Alimta® for 14 days allowing their use for subsequent preparations. We also showed the stability of solutions of methotrexate packaged in syringes for 28 days.One consequence of these studies is its translation in cost-savings for our Healthcare Funding Organization by managing leftover anticancer drugs. These cost-savings (about 750 k€) represent about 10 % of the total annual expenditure of anticancer drugs. Our work illustrates the contribution of analytical and organic chemistry and the role pharmacists can have in improving costs by performing stability studies of anticancer drugs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.