Saint Exupéry et Villiers de l'Isle-Adam : Les épicentres de la construction de l'Univers, du parcours et de la figure du héros dans le Théâtre de Luigi Dallapiccola : une esthétique du sacré et de l'initiatique

par Sylvain Samson

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Geneviève Mathon et de Pierluigi Petrobelli.

Le président du jury était Alessandro Di Profio.

Le jury était composé de Mila De Santis.


  • Résumé

    L’opéra occupe une place essentielle dans la pensée de Luigi Dallapiccola (1904-1975). Ses deux premiers opéras, Volo di notte et Il Prigioniero, sont influencés par Antoine de Saint Exupéry (1900-1944) et Auguste de Villiers de l’Isle-Adam (1838-1889). Ces deux auteurs, fondamentaux pour l’ensemble du corpus musico-théâtral du compositeur, s’avèrent décisifs dans sa conception de l’Univers, du Parcours et de la Figure du Héros : ils annoncent une esthétique du Sacré et de l’Initiatique. En écrivant lui-même ses livrets, Dallapiccola retravaille ses sources, qu’il questionne et qu’il associe à une littérature riche. Le héros traverse un cheminement méandreux, entre ombre et lumière, rêve et cauchemar, liberté et prison. Exaltation sereine et effroi se conjuguent, mythe et religion sont investis : ils génèrent un espace sacré du héros. Les lectures, littéraire, musicale, mais aussi philosophique et anthropologique, découvrent un parcours semé d’épreuves, voyage initiatique teinté de solitude, d’angoisse et de souffrance. Le héros évolue au sein d’une triple structure, sacrée, initiatique et expressionniste. Luigi Dallapiccola construit une pensée de l’opéra transdisciplinaire, humaniste et visionnaire, qui interroge la thymie de l’Homme.

  • Titre traduit

    Saint Exupery et Villiers de L'Isle-Adam : the epicentres of the construction of the Universe, the journey and of the figure of the hero in the theatre of Luigi Dallapiccola : an aesthetic of the holy and of the initiatory


  • Résumé

    Opera is the core of Luigi Dallapiccola’s thought (1904-1975). His first two operas, Volo di notte and Il Prigioniero are influenced by Antoine de Saint Exupéry (1900-1944) and Auguste de Villiers de l’Isle-Adam (1838-1889). These two authors, essential to the composer’s whole musical and dramatic corpus, are in fact at the root of the World, of the Journey and of the Figure of the Hero: they foretell an aesthetic of the Holy and of the Initiatory. When writing his libretti himself, Dallapiccola works on his sources, questioning them and associating them to a rich literature. The hero follows a tortuous path, amid light and shadow, dream and nightmare, freedom and jail. Serene Elation and dread mingle, myth and religion are treated: they create a sacred place for the hero. The readings, literary, musical but also philosophical and anthropological, reveal a treacherous course, an initiatory journey imbued with loneliness, fear and suffering. The hero evolves in a tripartite structure, sacred, initiatory and expressionist. Luigi Dallapiccola builds up a multi-disciplinary conception of opera, humanist, visionary, which questions Man’s mood.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.