Evacuation et assistance à la population civile espagnole pendant la guerre d'Espagne (1936-1939)

par Virginie Guilloteau

Thèse de doctorat en Etudes Hispaniques

Sous la direction de Jean-Louis Guereña.

Le président du jury était Pilar Martinez-Vasseur.

Le jury était composé de Severino Rojo-Hernandez, Alicia Alted Vigil.

Les rapporteurs étaient François Godicheau.


  • Résumé

    Lorsque se produisit le soulèvement militaire les 17-18 juillet 1936 en Espagne contre le gouvernement du Frente Popular de la Deuxième République, l’ordre établi fut alors bouleversé ; et c’est cette rupture dans le processus historique qui déclencha la Guerre Civile espagnole (1936-1939). Comme dans le cas de nombreux conflits qui ont marqué l’histoire de l’Humanité, le déclenchement des hostilités en Espagne donna lieu à des déplacements forcés de la population non combattante qui, le plus souvent, s’effectuèrent sous la forme d’évacuations « en débandade » ou d’évacuations « organisées » des zones en guerre.Dans la mesure où la Guerre Civile de 1936-1939 fut le premier conflit européen où apparut le besoin de déplacer un nombre considérable de personnes – en particulier des femmes, des enfants, des personnes âgées et des malades – face au danger que représentaient les combats, les pouvoirs publics républicains durent élaborer et mettre en place une politique d’évacuation et d’assistance sans précédent. Néanmoins, les autorités républicaines ne furent pas seules à agir car nombreuses furent les organisations politiques, syndicales ou associatives, tant à l’échelle nationale qu’internationale, qui collaborèrent avec elles. Il ne faut pas oublier que la Guerre Civile espagnole fut un conflit fratricide qui connut une mobilisation internationale sans précédent ; un certain nombre de pays acceptèrent d’ailleurs de recevoir sur leur territoire des réfugiés espagnols, notamment les enfants. En raison de sa proximité géographique, la France fut de loin le pays qui accueillit le plus de réfugiés.

  • Titre traduit

    Evacuation of, and assistance to the spanish civil population during the spanish civil war (1936-1939)


  • Résumé

    When the military uprising against the Popular Front leading the Second Republic took place in Spain on the 17th-18th July, 1936, the status quo was upset. This break in the historical process triggered the Spanish Civil War (1936-1939). Like in many other conflicts that marked the history of mankind, the beginning of hostilities in Spain forced civilians to move and leave their homes. In most cases, these people left the war areas either in great disorder or in an organized way. Since the Civil War (1936-1939) was the first European conflict in which there was a need to move a large number of people – particularly women, children, elderly people and the sick – in order to avoid war dangers, the Republican power had to devise and implement unprecedented evacuation and assistance measures. However, the Republican authorities were not alone in this, since many national and international political organizations, trade unions and associations cooperated with them. It should not be forgotten that the Spanish Civil War was a fratricidal conflict that triggered unprecedented international action ; besides, some countries agreed to welcome Spanish refugees, especially when they were children. Due to its proximity to Spain, France was, by far, the country which accepted the largest number of refugees.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.