Accompagnement médiactif et alternances présencielles/distancielles : recherche-action-formation dans des dispositifs universitaires.

par Jacques Serizel

Thèse de doctorat en Sciences de l'Education

Sous la direction de Gaston Pineau.

Soutenue le 21-06-2011

à Tours , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Tours) , en partenariat avec DYNAmiques et enjeux de la DIVersité (équipe de recherche) .

Le président du jury était Laurence Cornu.

Le jury était composé de Jérôme Eneau.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Le Grand, Didier Paquelin.


  • Résumé

    La « médiaction » se définit comme une action qui se met en place par et grâce aux outils de l’Internet, nommés « médium », qui dans une position de tiers inclus, dans un dispositif de formation ou d’éducation, proposent des médiations cognitives dans un espace spatio-temporel en mouvement. Mise en oeuvre dans des systèmes formatifs, La « médiaction » permet, grâce à la fonction d’accompagnement médiactif, d’imaginer des systèmes formatifs qui alternent la présence (le physique) et la distance (le virtuel).Nous sommes ici dans une nouvelle forme d’accompagnement, qui se situe à distance dans un premier temps, mais principalement dans l’entre-deux avec la présence, dans un deuxième. La particularité de cet accompagnement à distance réside dans le fait que les dispositifs nous positionnent dans des situations de« dé-temporalisation » et de « dé-spatialisation ». À forme nouvelle d’accompagnement, compétences nouvelles et celles de l’accompagnateur médiactif doivent se comprendre dans un positionnement d’articulation entre trois phases d’accompagnements, mais aussi quatre formes d’alternances et cinq niveaux d’interactions.Les dispositifs qui sont mis en place en alternances présencielle/distancielles font appel à des processus médiatisés comme l’Internet et donc aux outils qui permettent d’y accéder. Néanmoins, les acteurs de ces dispositifs ne se dirigent ils pas vers un objet (l’ordinateur entre autres), par la connaissance et le désir,l’envie de découverte, en même temps qu’ils visent sa propre intégration ? Le comportement du sujet-acteur, les choix qu’il fait, les possibilités techniques qu’il a (ordinateur ou pas) ne définissent-ils pas l’orientation de celui-ci vers l’objet et les modalités mises en exergue par l’action dans le système de formation en présenciel/distanciel ? C’est peut-être par la mise en oeuvre d’un processus d’appropriation par l’action qu’apparait une forme de liberté d’expression. Ce processus se dénommerai talors l’« approaction ».Je me suis basé sur la théorie tripolaire de la formation pour mettre en oeuvre ces dispositifs. Trois pôles indissociables de l’autoformation existentielle au coeur desquels les acteurs se trouvent un rôle éducatif et formatif en « coconstruisant» des savoirs. Le passage permanent entre la « dé-spacialisation »et la « dé-temporalisation » pourrait alors nous donner la possibilité d’imaginer un quatrième pôle qui situerait les autres (hétéro) alternativement dans la présence et la distance, ce qui ouvrirait la porte à une « tétrapolarisation » de la formation, qui se révolutionnerait dans un système « médiasphèrique », espace de l’accompagnement médiactif.

  • Titre traduit

    Médiactif guidance and présencielles /distancielles alternations : recherche-action-formation in university devices


  • Résumé

    The « mediaction » is defined as an action that positions itself by and through the tools of the Internet, the so-called « medium », which as an included third part, in a formative or educational operation, offers a cognitive mediation in a space-time in motion. Implemented in formative systems, it allows, thanks to the fuction of mediactive support, to imagine formative systems that alternate between presence (physical) and distance (virtual). We are here in presence of a new kind of guidance, which is distant at first, but mainly in-between presence and distance, in a second time. The particularity of this distant guidance lies in the fact that the operations position us in situations of « de-temporality » and « despatialization». A new form of guidance requires new skills and those of the mediactive supervisor must be understood in a position of articulation between the three phases of guidance, but also the four types of alternations and the five levels of interaction. Operations that are introduced, alternating presence/distance, involve mediated processes such as the Internet and hence the tools to access them. However, are actors in these operations not converging towards an object (the computer among others), through the knowledge and desire, the desire for discovery, in the same time as they are aiming at its own integration ? Do the subject-actor's behavior, the choices that he makes, technical possibilites (computer or not) not define his direction towards the object and terms highlighted by the action in the formative system alterning between presence/distance? It may be through the implementation of a process of appropriation through action, that emerges a new kind of freedom of expression. This process would then be called « approaction ».I relied on the tripolar formative theory to implement these learning operations. Three inseparable pillars of the existential self-learning at the core of which actors are involved in educational and formative knowledge« co-construction ». The permanent gateaway between the « despatialization» and « de-temporality » could then allow us to imagine a fourth pillar that would position the others (hetero) alternately in the presence and distance, opening the door to a « tetrapolarised »formation, that would revolutionize itself in a « mediaspheric » system,space of the mediactive guidance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.