Effet du vieillissement sur les facteurs de la performance en triathlon

par Frédéric Sultana

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Jeanick Brisswalter et de Thierry Bernard.

Soutenue le 05-12-2011

à Toulon , en partenariat avec Laboratoire de biomodélisation et Ingénierie des Handicaps (Toulon) (laboratoire) et de Handibio (laboratoire) .


  • Résumé

    Ce travail de thèse s‘organise en trois parties l‘observation de l‘effet de l‘avancée dans l‘âge sur la performance entriathlon, l‘étude du modèle du Master triathlète (i.e. > 40 ans) à travers les facteurs de la performance et la mesurede l‘impact du vieillissement sur le rendement énergétique du pédalage. Le recrutement de Masters triathlètesentraînés a permis d‘étudier rigoureusement l‘impact du vieillissement sur les fonctions physiologiques impliquéesdans la performance, tout en contrôlant les effets supplémentaires liés à l‘adoption d‘un mode de vie sédentaire. Surune épreuve de triathlon et pour chaque mode de locomotion, le déclin de la performance a une forme exponentielle.Un déclin significatif sur triathlon distance olympique a été observé sur la performance totale à partir de 45 ans chezles Masters triathlètes hommes. Il est plus précoce chez les femmes. Il est plus prononcé sur Ironman que surdistance olympique. Comparé aux autres modes de locomotion, un moindre déclin des performances en cyclisme estobservé. Avant et après un triathlon distance olympique, VO 2max, vVO2max, les vitesses aux seuils ventilatoires etl‘efficience énergétique étaient significativement plus faibles chez les Masters triathlètes, mais le couple maximalvolontaire était similaire pour les deux groupes. 24 heures après la course, une diminution significative et similairepour les deux groupes a été observée pour VO 2max et vVO2max. Il n‘a pas été observé de différence sur le couplemaximal isométrique ou sur l‘efficience énergétique de la course à pied en sous maximal. Lors de l‘épreuve detriathlon, il n‘a pas été observé de différence d‘intensité relative d‘effort entre les deux groupes. Ces résultatsindiquent que chez les sujets bien entraînés, l‘intensité relative de l‘effort sur l‘ensemble d‘un triathlon distanceolympique et la fatigue 24 heures après la course semblent indépendant de l‘âge. La dernière partie du travailexpérimental consistait à mesurer l‘impact du vieillissement sur le rendement énergétique du pédalage au sein d‘unepopulation de cyclistes et triathlètes tous bien entraînés sur une large tranche d‘âge. Un déclin significatif a étécaractérisé. Les hypothèses explicatives sont multifactorielles. Une relation entre l‘efficience énergétique et laréduction de puissance ou la modification de la composition corporelle avec l‘âge a été établie. D‘autres hypothèsessont évoquées comme le remodelage du schéma d‘activation musculaire et l‘expertise du pédalage, les propriétésmécaniques du muscle ou la part du coût énergétique de la ventilation.

  • Titre traduit

    Effect of aging on the performance factors in triathlon


  • Résumé

    This thesis is organized in three parts closely related, in order to observe the effect of aging on performance intriathlon, to the study the master triathlete model (i.e. > 40 years) through the performance factors and to measurethe impact of aging on the pedaling efficiency. The recruitment of master triathletes regularly trained in enduranceallowed the study of ageing, by controlling the cofounding effects of a sedentary lifestyle or pathologies appearance,on physiological systems. The decline in triathlon performance follows the exponential model. In male subjects,performance loss does not appear before 45 years, whereas in female, it appears earlier. Age-related declines inperformance were less pronounced for Olympic compared with the Ironman distance. There was a lesser age relateddecline in cycling performance compared with running and swimming performances. The second part of this thesisaimed to study the master triathlete model (maximal isometric torque and cardio-respiratory parameters) prior to andfollowing an Olympic distance triathlon. Prior to the event VO 2max, vVO2max, speed at ventilatory thresholds andrunning economy were significantly lower in master athletes, but maximal voluntary torque was similar betweengroups. 24h following the race, a similar significant decrease in VO 2max and vVO2max.was observed in both groups.No change was recorded in maximal voluntary torque or submaximal running economy following the event. Theresults indicate that for well trained subjects, the overall relative exercise intensity during an Olympic distancetriathlon and the fatigue effects of the race 24h after seems to be independent to the age. The last part of theexperimental work was to measure the impact of ageing on the pedaling efficiency in a population of cyclists andtriathletes all well trained on a wide age range. A significant decline was characterized. Explanatory hypotheses aremultifactorial. A relationship between energy efficiency and reduction of power or the modification of the bodycomposition with age has been established. Other assumptions are evoked as the remodeling of the pattern of muscleactivation and the expertise level of cycling, the mechanical properties of muscle or the share of the energy cost ofventilation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulon. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.