Gestion de la confiance dans les infrastructures à clés publiques

par Ahmad Samer Wazan

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Abdelmalek Benzekri.

Soutenue en 2011

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Trust management for public key infrastructures


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Aujourd'hui, l'Internet est le plus large réseau dans le monde. Support dès l'origine des échanges entre chercheurs et académiciens, les facultés qu'il offre ont séduit dans nombre de secteurs et aujourd'hui il demeure le support privilégié des usages nouveaux. Il permet d'établir des collaborations, il est le support de nombre d'interactions que ce soit dans un domaine cognitif social ou de business au sens large et au services d'usagers équipés de terminaux variés, en s'affranchissant des contraintes spatiales et temporelles. L'Internet est devenu une communauté universelle, où la volonté d'ouverture à des domaines d'applications variés, s'accompagne d'un changement naturel du profil des utilisateurs. Dans cet environnement, la maturité des services et des applications déployées sur l'Internet pose de plus en plus le problème de la confiance. L'établissement de la confiance dans l'Internet nécessite l'intervention de plusieurs éléments. Nous appelons l'ensemble de ces éléments par : chaîne de confiance. Dans toutes les chaînes de confiance, l'infrastructure à clés publiques (ICP) est un élément central. En effet, elle sert à établir le lien entre une clé publique et une entité physique grâce aux certificats signés par une entité centrale appelée autorité de certification (AC), et à fournir des moyens pour la gestion et la distribution des clés et des certificats. Tous les éléments de la chaîne de confiance créent des problèmes de gestion de la confiance. Toutefois, nous avons consacré notre travail à la gestion de la confiance dans les ICPs et plus particulièrement dans les ACs. Nous avons réalisé les étapes suivantes : * Nous avons proposé une définition de la confiance dans les ACs. * Nous avons défini une architecture d'exploitation du service de validation déployé par une entité indépendante des ACs, et reconnue par une communauté d'intérêt. * Nous avons défini un modèle de calcul qui nous permet d'obtenir un score entre 0 et 1 représentant le niveau de qualité d'un certificat (QoCER) autorisant les utilisateurs finaux à prendre des décisions de confiance sur les ACs. Enfin, nous avons implémenté un prototype qui montre un aperçu applicatif de notre travail. En particulier, nous présentons comment les utilisateurs finaux réagissent au service de validation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (237 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 173-181

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 TOU3 0233
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.