Interaction tactile chez les personnes âgées

par Guillaume Lepicard

Thèse de doctorat en Informatique. Interaction homme-machine

Sous la direction de Philippe Palanque et de Nadine Vigouroux.

Soutenue en 2011

à Toulouse 3 .


  • Résumé

    La thèse vise à étudier l'optimisation du tactile pour les personnes âgées. Elle apporte plusieurs contributions à travers quatre chapitres. Le premier comporte trois états de l'art qui décrivent : les déficiences liées à l'âge comme les déficiences des sens de la vision, de l'audition et du toucher, des capacités motrices et des problèmes cognitifs ; les technologies d'écran tactile avec leur histoire, leur fonctionnement et un guide pour choisir celui répondant aux besoins ; et les apports et la nécessité des gérontechnologies à base d'écran tactile. Les chapitres II et III ont la même structure : une présentation de chacune des plateformes de test développées puis les tests associés à ces plateformes. Le chapitre II montre l'impact, en fonction de la complexité de l'interface de commande, de la bi manualité et de l'optimisation de l'interface pour celle-ci ainsi que l'apport d'une interface " invisible " et de son apprentissage. Il résulte de ces résultats un temps de réalisation plus long pour les personnes âgées que les jeunes adultes ainsi qu'un apport plus important de la spatialisation. Le chapitre III présente l'apport du multi-touch dans la manipulation d'objet. Deux pré-études ont été réalisées pour calibrer les tests. L'expérimentation montre que les mouvements de rotation et de zoom sont plus difficiles à réaliser avec l'interaction multi-touch pour les personnes âgées. L'utilisation d'un doigt est plus conseillée que celle de deux pour les personnes âgées. En conclusion, ces études ont permis de définir des recommandations de conception permettant une meilleure prise en compte des personnes âgées. Différentes perspectives sont aussi présentées.

  • Titre traduit

    Touch interactionfor older adults


  • Résumé

    The thesis aims to study the optimization of touch interaction for the elderly. It makes several contributions in four chapters. The first describe three states of the art: the first state of art talks about the age-related deficiencies such as motor skills and cognitive problems, but also deficiencies in the sense of vision, hearing and touch; the second describes touch screen technology with their history, their operation and a guide to choose the best one; and the third explains the needs and the contributions for gerontechnology based on touch screen. Chapters II and III have the same structure: a presentation of each test platform that we developed and tests associated with these platforms. Chapter II shows the impact, depending on the complexity of interface, of the use of both hands and the optimization of the interface for this use. It also shows, always depending on the complexity of interface, the contribution of an "invisible" interface and the learning effect of this one. The results are a longer completion time for the elderly than younger adults and a higher intake of spatialization. Chapter III presents the interest of using multi-touch interaction in object manipulation. Two preliminary studies were performed to calibrate the test. The experiment shows that the rotation and zoom are more difficult to achieve with multi-touch interaction for the elderly. Also, using a finger is more recommended than using two fingers for the elderly. In conclusion, these studies have helped to define design recommendations for better inclusion of the elderly. Different perspectives are also presented.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (247 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 229-245

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 TOU3 0126
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.