L’atelier photographique, poïétiques et fictions

par Céline Henry

Thèse de doctorat en Arts plastiques

Sous la direction de Patrick Barrès et de Xavier Lambert.

Les rapporteurs étaient Jean-François Robic, Jean-Claude Le Gouic.


  • Résumé

    La création photographique fonde et se fonde sur des conditions et des conduites d’émergence et de développement, que l’image ne saisit pas toujours, ou dont elle choisit de se dessaisir. Notre travail propose d’explorer les modalités et les enjeux du dévoilement des instances poïétiques dans l’image photographique. Par le biais d’une mise en tension des termes propres à l’atelier et au laboratoire photographique, nous situons ces deux espaces d’actions au coeur d’un territoire plastique ouvert aux interactions et aux circulations des éléments en jeu dans les divers processus et procédures suivis ou tracés. Notre pratique plastique engage le procédé photographique vers des dispositifs archaïques et vers de nouvelles fonctionnalités qui privilégient les voies de l’élaboration plastique, de l’expérience et de la réflexivité. Les motifs réflexifs mettent en question les fictions en construction et en éclairent en même temps les fondations ou les fondements. Le processus ne tend plus vers la restitution d’un résultat visé, mais vers des visions singulières qui retracent les expériences menées et vécues dans le laboratoire-atelier. Les ressorts poïétiques de la dissémination, de la sédimentation et de la fiction participent d’un chantier d’instauration plastique et photographique qu’ils donnent à voir et qu’ils redéfinissent sans cesse.

  • Titre traduit

    Photographic studio : poietic and fiction


  • Résumé

    Creative photography implies and is based on conditions and emerging and developing behaviours, that the image does not always seize or chooses to impart. Our work aims to explore the modalities and goals of poietic disclosure inside the image. Through the opposition of terms specific to the studio and photographic laboratory, we set both spaces at the heart of an artistic territory, open to interactions and flows of the elements involved in the various processes and procedures followed or traced. Our fin art practice engages the photographic process to archaic devices and new functionalities that focus on developing artistic work, experience, and reflexivity. The reflexive patterns disturb fictions in construction, and point to their foundation. The process does not tend anymore towards the restoration of a preexistent outcome, but rather to singularities reflecting the experiments made or experienced in the photographic studio. Poietic methods of dissemination, sedimentation and fiction are part of en establishing fine art and photographic site, they present and remodel.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

L'atelier photographique, poïétiques et fictions


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Toulouse-Le Mirail. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : L'atelier photographique, poïétiques et fictions
  • Détails : 1 vol. (308 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 287-295. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.