Les récits des voyageurs britanniques en Asie centrale au XIXe siècle (1840-1890)

par Irina Kantarbaeva-Bill (Kantarbaeva)

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Françoise Besson.

Le jury était composé de Catherine Lanone.

Les rapporteurs étaient Jean Viviès, Derek C. Offord.


  • Résumé

    Le genre de récit de voyage était très prisé au XIXe siècle, plus encore lorsqu’il concernait des contrées mythiques sur lesquelles se greffait le désir d’exotisme et la recherche de racines communes de générations d’Européens. De ce point de vue, l’Asie centrale ne fait pas exception. La rivalité russo-britannique pour le partage des zones d’influence avait provoqué une multiplication des voyages vers cet Orient mal connu. Parmi les récits britanniques les plus populaires de cette époque se distinguent ceux d’Alexander Burnes, observateur militaire, d’Arminius Vambéry, orientaliste, de Florentia Sale et de Frances Duberly, épouses d’officiers, de Henry Lansdell, prêtre anglican, de Frederick Burnaby, aventurier, etc. Ces textes représentent un genre multiforme, pris à un carrefour de discours difficiles à unifier. Tout en prenant compte la diversité de cette production littéraire, notre thèse tente de mettre en lumière la question de l’altérité que pose inévitablement le récit de voyage ainsi que d’étudier les enjeux géopolitiques et littéraires de l’écriture de voyage britannique en Asie centrale au XIXe siècle. Cette historicisation nous est nécessaire pour éviter la simplification du discours orientaliste des voyageurs britanniques tout autant qu’un ensemble de stéréotypes dépréciatifs, conduisant à légitimer un comportement impérialiste.

  • Titre traduit

    Nineteenth-century British travel writing in Central Asia (1840-1890)


  • Résumé

    Travel writing and experience to different parts of the world were quite popular in the 19th century, having inspired generations of Europeans to quest for exoticism and mythic origins of Western culture. Central Asia had always been one of these territories which attracted British travellers and explorers. The clandestine imperial rivalry between Russia and Britain for the mastery of Central Asia multiplied the number of British travellers towards this unknown Orient. Among the most famous travelogues of this period are those written by Alexander Burnes, a military envoy, by Armenius Vambéry, an orientalist, by Florentia Sale and Frances Duberly, officers’ spouses, by Henry Lansdell, a missionary, by Frederick Burnaby, an adventurer, and by many others. These travel narratives, versatile and heterogeneous, bring on a problem of generic definition. Our dissertation aims at examining the phenomenon of Otherness, inherent to travel writing, as well as at mapping within narrative perspective the geopolitical and literary concerns in Central Asia. By choosing this approach our work strives to avoid the reduction of the British travelling discourse in this particular geographical area to a simple legitimacy of imperial policy in the Victorian age.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

Les récits des voyageurs britanniques en Asie centrale au XIXe siècle (1840-1890)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : Les récits des voyageurs britanniques en Asie centrale au XIXe siècle (1840-1890)
  • Détails : 1 vol. (406 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 367-383. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.