Séries télé : pour une approche communicationnelle d'un objet culturel médiatique

par Muriel Gil

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Marlène Coulomb-Gully et de Pierre Molinier.

Les rapporteurs étaient Joëlle Le Marec, Philippe Le Guern.


  • Résumé

    Dans les années 2000, les séries télévisées rencontrent un engouement sans précédent. Ce qui ne constituait qu’une « sous-culture » pour quelques passionnés, devient un genre de plus en plus légitime. Ce succès, attribué par les journalistes au renouveau créatif des séries américaines, est largement alimenté par la programmation des chaînes françaises. La télévision n’est cependant plus leur seul diffuseur : DVD, streaming et échange de fichiers sur Internet ont largement pris le relais. Ces médias participent désormais à la configuration des séries, incitent à de nouvelles stratégies et invitent les spectateurs à des usages diversifiés.Les chercheurs montrent eux aussi un intérêt croissant pour les séries, les considèrent comme un terrain propice à l’étude des représentations sociales (sociologie), des « objets narratifs » (narratologique) ou encore des « programmes télévisés » (sémio-pragmatique).Alors, qu’est-ce qu’une série ? Dans le but de répondre à cette question, nous avons adopté une conception élargie des séries comme objets culturels médiatiques, configurés par l’ensemble complexe des médiations socio-techniques qui leur donnent forme. C’est alors par l’étude compréhensive du point de vue et des pratiques des acteurs de leur communication (professionnels, médias, spectateurs) que nous entendons appréhender les séries et la manière dont se construit leur culture. A la croisée de différentes méthodes (analyse de discours, entretiens compréhensifs, portraits), se dessinent les contours des séries au regard de leurs médiations, se laisse découvrir la complexité de l’objet et entrevoir la nécessité d’une réflexion sur les méthodes à engager dans leur analyse.

  • Titre traduit

    TV series : a communicational approach to an object of media culture


  • Résumé

    During the 2000s, television series met with an unprecedented public infatuation. What had previously constituted but a small "subculture" was rising to become a legitimate genre in its own right. This success, that journalists attribute to a creative renewal in American series, is largely fed by French television network programming. Television, however, is no longer the sole broadcaster : DVD and streaming and sharing online are now heavily present. Henceforth, these media will now participate in the configuration of series, incite new strategies and invite audiences to diversify their usages.Researchers themselves show an increasing interest in series, considering them a rich field for the study of social representations (sociology), "narrative objects" (narratology) or also "televised programs" (semio-pragmatics).So, what is a series ? In order to answer this question we have adopted a broad conception, regarding them as being objects of media culture configured by a complex ensemble of socio-technical mediations which give them form. To understand series how they construct their culture, we implement a comprehensive study of the practices and points of view of their communication actors (professionals, media and audiences). Through the use of different methods (discourse analysis, comprehensive interviews, portraits and transversal analysis) we outline series, with regard to their mediations, allowing us to discover the complexity of the object and the necessity of reflection upon the methods to employ in their analysis.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.