Couleur, morphologie et espace dans la musique électroacoustique de François Bayle

par Gaël Tissot

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jésus Aguila et de Jean-Michel Court.

Les rapporteurs étaient Pascal Decroupet, François Madurell.


  • Résumé

    François Bayle (né en 1932), compositeur de musique électroacoustique et directeur du Groupe de Recherches Musicales (GRM) de 1966 à 1997, a toujours affirmé son intérêt pour les arts plastiques. Ce constat nous incite à penser qu'il existe une incidence importante des éléments picturaux sur le processus de création, et par conséquent des répercussions majeures sur l'écoute et la perception d'un style particulier au compositeur.Une première partie aborde les notions de lumière et d'obscurité, qui semblent correspondre à deux pôles musicaux récurrents (transparence/brouillage), tandis que le modèle de la couleur concernerait des données musicales s'appliquant à une pièce entière, et s'apparenterait à l'idée de ton général, au sens pictural du terme.Les modèles du fond et de la forme graphique se comprennent comme description des variations sonores sur une petite échelle de temps. L'étude de leurs rapports, notamment par l'établissement d'une typologie des situations d'écoute, permet de mettre en évidence des choix esthétiques basés sur des axes sonores équilibrés, et une musique pensée comme doublage du monde sonore réel.Une dernière partie s'interroge sur les possibilités d'intégration de modèles picturaux, par définition statiques, dans une structure musicale dynamique. Il apparaît que, si les procédés de juxtaposition sont prédominants, la structure générale n'en est pas moins orientée, offrant une double lecture de la pièce ou du cycle.

  • Titre traduit

    Color, Morphology and Space in the Electroacoustic Music of François Bayle


  • Résumé

    François Bayle (born 1932), French composer of electroacoustic music and head of the Groupe de Recherches Musicales (GRM) from 1966 to 1997, has always claimed an interest in plastic arts. This leads us to think that pictorial elements have an important impact on our perception of the composer's style.The first section addresses the notions of light and darkness, which seem to match two poles (transparency/blur), while the model of color is related to the whole piece, and could be compared to the general tone of a painting.The models of background and graphical form can be understood as descriptions of sonic variations on a short time scale. The study of their relation to one another, in particular thanks to a typology of listening situations, enables us to bring to light esthetical choices based on balanced axes, and conveys the music as a double of the real sonic world.The last section investigates the integrational possibilities of pictorial models, which are static by definition, within a dynamic musical structure. Even if juxtaposition processes prevail, the general structure is oriented, and offers a second reading to the piece.Keywords : composition, electroacoustic music, musical analysis, François Bayle, painting, plastic arts, Groupe de Recherches Musicales (GRM), color, form, morphology


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.