La « Nouvelle histoire de l’Ouest » : historiographie et représentations

par Nathalie Massip

Thèse de doctorat en Études du monde anglophone

Sous la direction de Nathalie Dessens-Hind et de Jean-Paul Gabilliet.

Soutenue le 29-06-2011

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse) , en partenariat avec Cultures anglo-saxonnes (laboratoire) .

Le jury était composé de Jean-Paul Gabilliet, Mark Meigs, Jack Thomas.


  • Résumé

    L'objectif de cette étude est de mettre en lumière la complexité de l'écriture de l'histoire et du processus de renouvellement historique, en prenant pour cas d'étude l'histoire de l'Ouest américain. De la théorie de la Frontière, développée par Frederick Jackson Turner à la fin du dix-neuvième siècle, à la « New Western History », apparue dans les années 1980, le sujet a fait l'objet de diverses interprétations au cours du vingtième siècle. Sa complexité réside en outre dans la mythologie véhiculée par la culture populaire, ainsi que la place centrale de l’Ouest dans l’inconscient collectif américain. Très controversées, les réécritures de la Nouvelle Histoire de l’Ouest ont redonné de l’intérêt et du dynamisme au domaine de recherche, tout en suscitant des débats passionnés, dont la médiatisation fut tout à fait inédite. Enfin, l’analyse de la transmission de ces réécritures au grand public, à travers l’enseignement et l’histoire publique, permet d’évaluer l’impact du mouvement au-delà des frontières universitaires et, de fait, offre une meilleure compréhension des enjeux et défis de la discipline historique.

  • Titre traduit

    The “New Western History” : historiography and representations


  • Résumé

    Taking the history of the American West as a case study, the aim of this dissertation is to analyze the complex way in which history is written and rewritten over the years. From the first historian of the Frontier, Frederick Jackson Turner, to the “New Western History”, born in the 1980s, the Frontier and the American West have generated different interpretations and revisions over the course of the twentieth century. The subject is all the more complex as the West has a special place in the American psyche, and its myths pervade popular culture. Not only did the emergence of the New Western History revive a field of study that had become dated, it also triggered debates that were so heated that they received ample coverage in the American press. Studying the way the New Historians’ reinterpretations were transmitted to the general public, through teaching and public history, allows an assessment of the impact of the New Western History on a lay audience and, thus, a better understanding of the complex mechanics of history-making.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

La « Nouvelle histoire de l'Ouest » : historiographie et représentations


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : La « Nouvelle histoire de l'Ouest » : historiographie et représentations
  • Détails : 1 vol. (490 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 374-415. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.