L'espace et l'humain : les cadres de référence, leur développement et leurs relations avec les confusions spatiales

par Sandra Courrèges

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Bertrand Troadec.

Le jury était composé de Bertrand Troadec, Yann Coello, Henri Lehalle, Pierre R. Dasen, Delphine Picard.

Les rapporteurs étaient Yann Coello, Henri Lehalle.


  • Résumé

    RésuméLa thèse porte sur les représentations spatiales et en particulier sur les cadres de référence spatiale. Ils permettent la localisation d’objets par rapport à d’autres dans un espace proche, comme dans l’exemple : « le sel est à gauche du poivre ». Il existe différents types de références : centré sur soi, centré sur l’objet et centré sur l’environnement. Celles qui sont préférentiellement utilisées par un individu dépendent de sa langue et de sa culture.Dans un premier temps, le développement des cadres de référence est analysé chez des sujets de culture française de 3 à 21 ans, grâce aux tâches du paradigme de rotation à 180° (Levinson, 2003). Dans un second temps, les relations entre les confusions gauche/droite et l’utilisation de cadres de référence sont examinées chez des adultes français, en s’appuyant sur un questionnaire d’auto-évaluation et sur une tâche du paradigme de rotation. Les résultats permettent de dessiner un chemin développemental concernant les cadres de référence en France, selon le modèle de la Redescription Représentationnelle de Karmiloff-Smith (1992). Ils montrent également le lien entre les confusions gauche/droite et les types de références spatiales utilisées chez certains adultes.

  • Titre traduit

    Space and human : frames of reference, development and spatial confusions


  • Résumé

    The thesis is about spatial representations, especially spatial frames of reference, which are used to locate an object with respect to another in a small-scale space, for example: « the salt is to the left of the pepper ». Different references exist: self-centred, object-centred and environment-centred. The references preferentially employed by a subject depend on his language and culture.First of all, the development of frames of reference is analysed with French subjects from 3 to 21 years of age, thanks to 180° rotation paradigm tasks (Levinson, 2003). Secondly, the relations between left/right confusions and the use of frames of reference are examined with French adults, with a self-judgment questionnaire and a rotation paradigm task.Results show that the development of frames of reference in France follows the predictions of the Representational Redescription model of Karmiloff-Smith (1992). They also highlight a link between left/right confusions and spatial references used by some adults.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

L'espace et l'humain : les cadres de référence, leur développement et leurs relations avec les confusions spatiales


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par [L'auteur]

Informations

  • Sous le titre : L'espace et l'humain : les cadres de référence, leur développement et leurs relations avec les confusions spatiales
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.