Pratiques ressources humaines et plafond de verre au Maroc : cas des femmes cadres au sein de grandes entreprises privées

par Doha Bentaleb (Sahraoui)

Thèse de doctorat en Gestion des Ressources Humaines

Sous la direction de Jacques Igalens et de Abdenbi Louitri.

Soutenue le 16-12-2011

à Toulouse 1 , dans le cadre de École Doctorale Sciences de Gestion (Toulouse) .


  • Résumé

    Les théories des carrières se sont enrichies dernièrement par les grilles dédiées aux femmes, devenues actrices incontournables pour le management. Un intérêt considérable apparait au niveau des travaux de recherche et dans le monde des organisations lié aux impératifs du business case. Toutefois, l’avancement des femmes vers les postes de décision est obstrué par le phénomène du plafond de verre qui empêche les femmes de s’élever au sein de la hiérarchie. Les mécanismes du plafond de verre se manifestent à travers des barrières intangibles qui se rattachent à trois niveaux : organisationnel, individuel et social. Pour briser ce plafond, les pratiques RH représentent pour les entreprises un levier déterminant des carrières féminines. Au Maroc, la problématique du plafond de verre est également d’actualité. Face à une absence de règles institutionnelles adaptées, et devant un contexte social qui demeure contraignant pour les femmes, les pratiques RH jouent un rôle primordial. Certaines entreprises au Maroc réussissent le défi et mettent en place les pratiques adéquates pour assurer l’avancement des femmes. En privilégiant une méthodologie de recherche qualitative par étude de cas, ce travail a pour finalité d’analyser la problématique du plafond de verre dans les grandes entreprises privées au Maroc. Il tente de mettre en exergue les caractéristiques des pratiques RH mises en place par ces entreprises pour briser le plafond de verre, ainsi que l’étude de leur impact sur l’avancement hiérarchique des femmes cadres.

  • Titre traduit

    Human resource practices and the glass ceiling in Morocco : case of female managers in large private companies


  • Résumé

    Career theories have been recently enriched by the reading grids dedicated to women who have become key players in business management. Considerable attention is being paid to research work related to organizations worldwide, which have to do with women in business. However, women’s advancement in Management positions is blocked by the so-called glass ceiling phenomenon. The latter’s mechanisms occur at three levels: organizational, individual and social. In order to break through these limits, HR practices are a crucial lever in women's career advancement. In Morocco, the glass ceiling problem is also relevant. Faced with a lack of appropriate institutional rules, in a social context which remains constraining for women, HR practices are playing a key role in breaking the glass ceiling. Some Moroccans companies have been up to the challenge: they are implementing appropriate practices to ensure women’s advancement in hierarchy. By applying qualitative case study methodology, this work aims at analyzing the glass ceilings problems in big private Moroccan’s firms, thus contriving to highlight the characteristics of HR practices implemented by such companies in trying to break the glass ceiling. It also intends to study these practices impact on women’s advancement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.