Production des baryons multi-étranges au LHC dans les collisions proton-proton avec l'expérience ALICE

par Antonin Maire

Thèse de doctorat en Physique subatomique

Sous la direction de Christian Kuhn.

Le jury était composé de Christelle Roy, Klaus Werner, Jürgen Schukraft.

Les rapporteurs étaient Frédéric Fleuret, Karel Safarik.


  • Résumé

    Les quarks étranges constituent une sonde importante pour la compréhension de la chromodynamique quantique. Ce travail de thèse s'inscrit dans cette perspective ; il porte sur l'étude des baryons multi-étranges Ξ–(dss) et Ω–(sss) dans les collisions inélastiques proton-proton (pp) au LHC. Les analyses sont menées auprès de l'expérience ALICE et concernent les rapidités centrales (y ≈ 0) et basses impulsions transverses (pT < 8,5 GeV/c). Les taux de production par événement de ces baryons sont établis pour les (Ξ– + Ξ+) à √snn = 0. 9 TeV et pour Ξ–, Ξ+, Ω– et Ω+, à √snn = 7 TeV. Ils découlent de la mesure de spectres différentiels, d²N / dpTdy = f(pT). Aux deux énergies, une comparaison entre données et modèles phénoménologiques de référence (Pythia et Phojet) est mise en place. Une analyse de corrélations azimutales (Ξ± - h±) est par ailleurs conduite aux pT intermédiaires (2 < pT < 5 GeV/c) dans les données pp à √snn = 7 TeV.

  • Titre traduit

    Multi-strange baryon production at the LHC in proton-proton collisions with the ALICE experiment


  • Résumé

    Strange quarks define a valuable probe for the understanding of quantum chromodynamics. The present PhD work falls within this scope; it deals with the study of multi-strange baryons Ξ–(dss) and Ω–(sss) in inelastic proton-proton (pp) collisions at the LHC. The analyses make use of the ALICE experiment and are performed at central rapidities (y ≈ 0) and low transverse momentum (pT < 8,5 GeV/c). The production rates per event of these baryons are drawn for (Ξ– + Ξ+) at √snn = 0. 9 TeV and for Ξ–, Ξ+, Ω– et Ω+ at √snn = 7 TeV. They result from the measurement of differential spectra, d²N / dpTdy = f(pT). At both energies, a comparison between data and benchmark phenomenological models (Pythia and Phojet) is performed. Furthermore, an analysis of azimuthal correlations (Ξ± - h±) is led at intermediate pT (2 < pT < 5 GeV/c) for the pp data at √snn = 7 TeV.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Production des baryons multi-étranges au LHC dans les collisions proton-proton avec l'expérience ALICE

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( xxxiii-243 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-237. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : H 503.000,2011;6252
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.