Caractérisation et quantification de la déformation extensive des marges passives peu magmatiques profondes : Exemples des marges Ibérie-Terre Neuve et Sud-Atlantiques

par Emilie Marie Sutra

Thèse de doctorat en Géologie. Géophysique

Sous la direction de Gianreto Manatschal.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Les découvertes réalisées dans les marges passives peu magmatiques profondes ont montré la nature complexe de ces dernières. Cependant les processus permettant l’accommodation de l’extension lithosphérique qui les affecte et étant à l’origine de leur architecture particulière, sont encore incompris. Les résultats de ce travail ont montré l’importance de la caractérisation des marges passives peu magmatiques et plus particulièrement de la déformation extensive qui les affecte, par un certain nombre d’éléments fondamentaux. L’identification systématique de ces éléments par des méthodes d’observation directe (imagerie sismique) ou indirecte (méthodes potentielles), a permis de définir quatre grands domaines et trois limites majeures. Le concept nouveau développé au cours de cette thèse a été de décrire ces domaines et limites à travers l’évolution spatio-temporelle des marges et d’avoir pu caractériser et quantifier la déformation associée à ces domaines. Cette approche a permis de proposer une inversion cinématique des marges Ibérie-Terre Neuve à l’échelle du rift et de tester ce nouveau concept le long des marges brésilienne et ouest-africaine. Cette étude montre le rôle crucial du niveau découplant intra-crustal contrôlant la déformation extensive. L’interaction des horizons cassants et ductiles de la croûte continentale au cours du rifting est un processus complexe, à considérer en trois dimensions et contrôlé par l’héritage structural, thermique et compositionnel. La compréhension et la prédiction de l’évolution des marges passives restent dépendantes de la compréhension spatiale et temporelle des interactions complexes entre l’héritage et les processus de rifting

  • Titre traduit

    Characterization and quantification of the extensional deformation along deep water magma-poor rifted margins : The examples of the Iberia-Newfoundland and South Atlantic rifled margins


  • Résumé

    The numerous discoveries realized in deep water, magma-poor rifted margins demonstrated the complex nature of these margins. However the processes enabling to accommodate the lithospheric extension and controlling the structural architecture are yet poorly understood. The aim of this thesis was to characterize the extensional deformation in time and space along magma-poor rifted margins. The results of this thesis highlight the importance to characterize the architecture of magma-poor rifted margins and the underlying extensional deformation by defining the building blocks of these margins. The systematic identification of these blocks either by direct observations (seismic images) or by indirect methods (potential methods) allowed four domains and three major limits to be defined. The major new concept developed in this study was to describe these domains and limits as part of the temporal and spatial evolution of the margins and to be able to characterize and quantify the deformation associated with these domains. This approach enabled us to propose a kinematic inversion of the Iberia-Newfoundland rift system and to test this new concept along the Brazilian and West-African rifted margins. Of major importance in the study of rifted margins is the role and evolution of intra-crustal decoupling horizons that control the extensional deformation. The interaction between brittle and ductile layers during rifting is complex, highly 3D and controlled by the structural, thermal, and compositional inheritance. Unraveling the complex interactions between inheritance and rifting processes in time and space appears essential to understand and predict the evolution of rifted margins.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (223 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Institut de géologie. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2011-SUTRA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.