Lupus érythémateux disséminé et sous-expression de Carabin et Sh3kbp1 : étude par génomique fonctionnelle

par Jean-Nicolas Schickel

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Thierry Martin.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Le lupus érythémateux disséminé (LED) est une maladie autoimmune sévère, caractérisée par la production d’autoanticorps responsables de lésions multiviscérales, et dont l’étiologie est en partie génétique. Les lymphocytes B (LB) jouent un rôle central dans la maladie. Notre analyse du transcriptome des LB de patients lupiques quiescents, en comparaison à des contrôles, a permis d’établir une liste de gènes candidats sous-exprimés ou surexprimés, sur des critères biologiques ou statistiques. Ce projet de thèse propose d’explorer, en utilisant une approche de génomique fonctionnelle, les effets de la sous-expression de deux de ces gènes candidats (Carabin et Sh3kbp1) sur la fonction des LB et le développement d’une autoimmunité chez la souris. Pour cela nous avons produit une lignée de LB et des modèles murins sous-exprimant Carabin ou Sh3kbp1 et étudié leur phénotype. Nos résultats mettent en évidence que Carabin joue le rôle de régulateur négatif des lymphocytes B, et que sa sous-expression (ou son abolition totale) provoque une hypersensibilité du lymphocyte B, qui se caractérise notamment par une accélération de la phosphorylation de Erk après stimulation de la voie du BCR. De plus, Carabin contrôle la cinétique de la réponse lymphocytaire B après immunisation in vivo : en effet, cette réponse est accélérée en absence de Carabin, après immunisation avec un antigène T-dépendant ou T-indépendant. Enfin, Carabin semble jouer un rôle important dans le maintien de la tolérance des lymphocytes B dans le cas d’une stimulation simultanée des voies du BCR et du TLR9. Ceci est illustré par le fait que les souris Carabin KO développent des signes d’autoimmunité après immunisation avec de l’ADN hypométhylé de type CpG. Le deuxième gène étudié est Sh3kbp1. Nous avons montré, dans des cellules B A20 sh3kbp1 knock down, que l’activation du BCR conduit à une accélération des voies Erk et Akt. Ainsi, il semble que les voies de signalisation du BCR soient finement régulées par Sh3kbp1. Ce projet de thèse a permis d’identifier deux gènes dont la sous-expression a une conséquence directe sur la fonction des LB, et peut favoriser l’émergence d’une autoimmunité (dans le cas de Carabin). Ces résultats ouvrent des perspectives très intéressantes quant à l’étude de ces deux gènes en tant que nouveaux gènes de susceptibilité du LED.

  • Titre traduit

    Systemic lupus erythematosus and under expression of Carabon and Sh3kbp1 : Functional genomic approach


  • Résumé

    (Carabin) and SH3KBP1. The aim of this thesis project was to precise the consequences of Carabin and Sh3kbp1 underexpression in B cell function and in the development of autoimmunity. To address those issues, we produced: 1/ Carabin and Sh3kbp1 knock-down (KD) B cells and studied their phenotype; 2) a knock-out (KO) and conditional KO of Carabin in B cells or in mature B or T cells. Our results show that Carabin deficiency leads to an increase in T and B cell activation after TCR and BCR stimulation, respectively. Moreover Carabin KO mice and B cell conditional KO mice shows an accelerated T-dependant and T-independent antigen-specific B cell response in vivo. Finally, Carabin KO mice develop signs of autoimmunity after CpG treatment characterized by sustained production of anti-DNA IgG as well as an important deposition of IgG in renal glomeruli. Altogether these results define a new role for Carabin as a negative regulator of B cell signaling that points out a new defective biological pathway in autoimmunity. For Sh3kbp1, we show an acceleration of Erk and Akt phosphorylation in Sh3kbp1 KD B cells after BCR engagement, showing a role for Sh3kbp1 as a negative regulator of B cell receptor signaling. In conclusion, we have identified two genes that are deregulated in B cells during SLE. A deficiency in one of these two genes speed up the B cells response and predispose for the development of autoimmunity in vivo. Further experiments could potentially identify these two genes as new susceptibility genes in SLE.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (238 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 216-238

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2011;1129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.