Étude fonctionnelle d’un circuit inhibiteur du cortex cérébelleux de la souris : Importance pour la physiopathologie des retards mentaux

par Marie Kneib

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Yann Humeau.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Le retard mental, dont les causes sont très hétérogènes, peut être la conséquence de l'invalidation de gènes impliqués en particulier dans le développement ou le fonctionnement synaptique. Si des mécanismes compensatoires ne sont pas mis en place, ces mutations contribuent à des perturbations de l'intégration synaptique, comme c'est le cas lorsque le gène ILlRAPLl est inactivé. Durant la période P10/P14 chez la souris invalidée, nous avons enregistré des événements inhibiteurs géants capables d'arrêter l'activité des cellules de Purkinje du cervelet, et qui ne sont pas présents chez la souris sauvage. Ces évènements géants, qui proviennent des interneurones de la couche moléculaire (cellules étoilées et cellules en panier), sont capables de désinhiber plus en aval les neurones des noyaux profonds qui constituent la seule efférence du cervelet. Le cervelet, et en particulier le cortex cérébelleux, est l'une des régions du système nerveux central qui possède le modèle d'organisation le mieux décrit. Il est compartimentalisé en centaines de bandes parasagittales « zébrées », qui sont considérées comme l'unité fonctionnelle du cervelet. Nous avons réussi à identifier électrophysiologiquement les interneurones de la couche moléculaire selon la cinétique des événements inhibiteurs qui arrivent sur la cellule de Purkinje: les cellules étoilées présentent des cinétiques lentes alors que les cellules en panier des cinétiques plus rapides. Grâce à cette méthode, nous avons pu observer que l'organisation des projections collatérales des cellules en panier était sensible à l' expression du marqueur moléculaire zébrine II.

  • Titre traduit

    Functional study of a inhibitory circuit in the cerebellar cortex of the mouse : relevance to the pathophysiology of mental retardation


  • Résumé

    Ln mental retardation the causes are very heterogeneous, and may be the result of the invalidation of genes involved in particular in the development or function of synapses. If compensatory mechanisms are not implemented, these changes contribute to disruption of synaptic integration, as is the case wh en the ILlRAPLl gene is inactivated. During the period P10/P14 of invalidated mice, we recorded giants inhibitory events capable of stopping the activity of cerebellar Purkinje cells, which are not present in the wild type mice. These giant events, which come from the molecular layer interneurons (stellate cells and basket cells) are able to disinhibit further downstream neurons of deep nuclei, which are the only output of the cerebellum. The cerebellum, particularly the cerebellar cortex, is one of the regions of central nervous system that has the organizational model best described. It is compartmentalized into hundreds of parasagittal bands "zebra", which are considered as the functional unit of the cerebellum. We have successfully identified electrophysiologically interneurons of the molecular layer according to the kinetics of inhibitory events arriving on the Purkinje cell: stellate cells exhibit slow kinetics, whereas basket cells faster kinetics. Thanks to this method, we observed that the organization of collateral projections of basket cells was sensitive to the expression of molecular marker zebrin II.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 99-112

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2011;1176
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.