Rôle des interactions fonctionnelles entre couches superficielles et couches profondes de la corne dorsale de la moelle épinière de rat dans le traitement de l’information nociceptive

par Hugues Petitjean

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Rémy Schlichter.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    La corne dorsale de la moelle épinière (CDME) est organisée en différentes couches. Chaque couche se caractérise par la présence de neurones intrinsèques contactés par différents types d’afférences sensorielles primaires (ASP). [. . . ] Nos résultats indiquent l’existence d’un réseau polysynaptique transférant l'information nociceptive provenant des fibres exprimant TRPV1 de la couche II vers les couches profondes (III-V) sous la forme d’une stimulation des transmissions synaptiques excitatrices et inhibitrices. Ceci constitue la première démonstration de l'existence de telles interactions fonctionnelles entre couches II et III-IV. De plus, ces résultats suggèrent que l’augmentation de la transmission inhibitrice glycinergique dans la couche II et dans les couches III-IV nécessite un relais neuronal situé dans une couche plus profonde que la couche IV, probablement dans la couche V et dépend de la mise en place d’un phénomène de désinhibition. Nos résultats démontrent que les neurones de la couche II ne reçoivent aucune information synaptique excitatrice ou inhibitrice après stimulation des afférences sensorielles exprimant les récepteurs TRPV2. En ce qui concerne les neurones des couches profondes (III à V) de la corne dorsale, ils reçoivent des informations provenant des fibres sensorielles afférentes exprimant TRPV1 et des afférences exprimant TRPV2. Cette convergence d’information implique à la fois des interneurones excitateurs et inhibiteurs. [. . . ] L’ensemble de ces résultats contribue à une meilleure compréhension de la structure des réseaux d’interneurones spinaux impliqués dans le traitement de l’information nociceptive et met en évidence l’importance des relations synaptiques entre les couches de la corne dorsale lors de ce processus. Une meilleure connaissance de la structure et du fonctionnement de ces réseaux permettra d’aborder l’étude des phénomènes de plasticité fonctionnelle s’opérant dans ces réseaux d’interneurones dans des situations de douleur inflammatoire ou neuropathique.

  • Titre traduit

    Functionnal transmission between superficial and deep laminae in the dorsal horn of the rat spinal cord during nociceptive processing


  • Résumé

    The dorsal horn of the spinal cord (Dh) is organized into different laminae. Each lamina is characterized by the presence of intrinsic neurons contacted by different types of primary afferent fibers (PAF). [. . . ] Our results indicate the existence of a polysynaptic network transferring the information from nociceptive fibers expressing TRPV1 lamina II to the deep laminae (III-V) as a stimulation of excitatory and inhibitory synaptic transmissions. This is the first demonstration of the existence of such functional interactions between laminae II and III-IV. In addition, these results suggest that the increase in inhibitory glycinergic transmission in lamina II and laminae III-IV requires neural relay located in a layer deeper than the lamina IV, probably in lamina V and depends on the establishment of a phenomenon of disinhibition. [. . . ] Taken together, these results contribute to a better understanding of the structure of networks of spinal interneurons involved in the processing of nociceptive information, highlighting the importance of relations between the synaptic layers of the dorsal horn during this process. A better understanding of the structure and operation of these networks will approach the study of functional plasticity phenomena taking place in these networks of interneurons in situations of inflammatory or neuropathic pain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (115 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 9 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Danièle Huet-Weiller.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.Strbg.Sc.2011;1051
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.