La crise d'Haïti de 1991 à 1994 : De la crise de la démocratie à la menace contre la paix et la sécurité régionales de la Caraïbe

par Jean-Claude Justafort

Thèse de doctorat en Relations stratégiques internationales

Sous la direction de Yves Jeanclos.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Cette thèse montre comment la transition démocratique souhaitée par le peuple haïtien après le 7 février 1986 a échoué, tandis qu'à la même époque, tous les pays latino-américains qui se sont engagés sur le chemin du processus de démocratisation ont réussi. Elle montre également comment le coup d'Etat du 30 septembre 1991, qualifié de «crise de la démocratie et des droits de l'Homme en Haïti » a fait l'objet d'un traitement particulier de la part de l'OEA et de l'ONU. En effet, les deux Organisations internationales ont accepté de coopérer en vue de résoudre la crise interne de démocratisation de manière pacifique, après une gestion autonome peu fructueuse de l’OEA. Il s'agit de montrer enfin, comment cette crise de politique intérieure, par la situation qu'elle a engendrée, s'est transformée en un enjeu stratégique et du même coup, est requalifiée en menace contre la paix et la sécurité internationales de la Caraïbe par le Conseil de sécurité. C'est ainsi que l'afflux de réfugiés haïtiens vers les Etats voisins, et la violation de l'Accord de Governors Island sont considérés comme une menace à la paix et à la sécurité de la région des Caraïbes. En réponse à cette situation, le Conseil de sécurité a autorisé une force multilatérale à mener une action coercitive en vue de restaurer l'ordre constitutionnel et de rétablir un climat de sécurité et de stabilité. Aujourd'hui encore, Haïti est toujours sous la supervision sécuritaire la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

  • Titre traduit

    The Haïti crisis, 1991-1994 : From democratic crisis to threat to regional peace and security in the Caribbean


  • Résumé

    This thesis shows how the democratic transition sought by the Haitian people after 7 February 1986 failed, while all the Latin American countries that committed themselves to the path to democratisation in the same period succeeded. It also shows how the coup d’état of 30 September 1991, seen as a “crisis of democracy and human rights in Haiti”, was the subject of particular treatment by the OAS and the UN. The two international organisations agreed to co-operate with a view to resolving the internal crisis of democratisation in a peaceful way, following autonomous management by the OAS that had yielded scarce results. The final aim is to show how this internal political crisis transformed itself, through the situation that it engendered, into a strategic issue, and at the same time how the Security Council came to see it as a threat to international peace and security in the Caribbean. Thus was it that the flood of Haitian refugees towards neighbouring states and the violation of the Governors Island Agreement were considered a threat to the peace and security of the Caribbean region. In response to this situation, the Security Council authorised a multilateral force to undertake coercive action with a view to restoring constitutional order and re-establishing a climate of security and stability. Today, Haiti is still under the security supervision of the United Nations Stabilization Mission in Haiti (MINUSTAH).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (653 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 616-643. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.501.798,2011
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 - JUSTAFORT Jean-Claude

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 11/STRA/4038
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.