Les traces rupestres réalisées par les combattants de la guerre de 1914-1918 dans les creutes de l'Ainsne et de l'Oise

par Thierry Hardier

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Nicole Piétri.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Dans l’Aisne et l’Oise, pendant la Grande Guerre, des combattants occupèrent des carrières souterraines (les creutes) qui leur servirent d’abris. Ils réalisèrent sur leurs parois calcaires des milliers de graffiti, de gravures et de bas-reliefs. Notre thèse entendait interroger cet énorme gisement de témoignages rupestres qui nous autorise à l’élever à la fois au rang de phénomène et de source directe. L’étude des traces rupestres a été menée en deux phases. Tout d’abord, pour leur inventoriage, nous avons visité 338 sites. Ensuite, à partir de l’inventaire constitué (4 566 traces), notre approche méthodologique, par l’intermédiaire d’une base de données, s’est fondée sur une analyse quantitative et sérielle des témoignages relevés. Lors de l’analyse de ce corpus, nous avons également confronté ces traces avec d’autres sources. En définitive, notre étude a été guidée par ces questions : quelle est la nature de cette source, son intérêt, son originalité mais aussi ses limites ? Contribue-t-elle à porter un regard nouveau, dans les domaines de l'histoire sociale et culturelle qui interrogent les combattants de la Grande Guerre ? Et dans ces domaines, met-elle en lumière des différences significatives entre Français, Allemands et Américains ?Pour proposer des réponses à ces questionnements, la première partie de cette thèse a eu pour objet de replacer le phénomène rupestre dans son contexte militaire et son environnement géographique. La seconde partie de la thèse a décrit, d’un point de vue formel, le phénomène rupestre puis a interrogé ses déterminants. Enfin, une dernière partie s’est attachée à analyser le contenu des traces rupestres.

  • Titre traduit

    The rupestrian traces produced by the first world war soldiers in the "creutes" in Aisne and Oise


  • Résumé

    In Aisne and Oise, during the Great War, soldiers occupied underground quarries (called the "creutes") and used them as shelters. On the calcareous walls of these caves, they produced thousands of graffiti, engravings and low reliefs. Our thesis aimed at analysing that huge amount of rupestrian testimonies which allows us to consider it both as a phenomenon and as a direct source. The study of the rupestrian traces has been carried out in two phases. First, we visited 338 sites to establish an inventory. Then, from the inventory (4 566 traces), our methodological approach was based on a quantitative and serial analysis of the testimonies thanks to a database. During the analysis of the corpus, we also confronted those traces with other sources. Eventually, our study was carried out according to the following questions: what is the nature, the interest, the originality but also the limits of that source? Does it contribute to viewing the domains of social and cultural history, as far as the Great War soldiers are concerned, in a new way? And in all those fields, does it bring significant differences between French, German and American soldiers into light?To try and give answers to these questions, the first part of this thesis aimed at replacing the rupestrian phenomenon in its military context and its geographical environment. The second part of the thesis described, from a formal point of view, the rupestrian phenomenon and analysed the elements that determined it. Finally the last part was dedicated to the analysis of the content of the rupestrian traces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (1283 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 1229-1267. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,2
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 - HARDIER Thierry (1)
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 - HARDIER Thierry (2)
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 - HARDIER Thierry (1)
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque de droit.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011 - HARDIER Thierry (2)
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1939/1 HAR
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1939/2 HAR
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.