Les électeurs face à la thématique de la "rupture" dans la campagne présidentielle française de 2007 : loyauté ou résistance ? : une contribution sociologique à l'étude de la performance des discours politiques

par Frédéric Moulène

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Roland Pfefferkorn.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Il nous a paru pertinent d'explorer la manière dont les individus en âge de voter ont pu percevoir la thématique de la "rupture" qui a rythmé la campagne présidentielle de 2007. Nous avons intérrogé 33 personnes après avoir épluché pus de 229 discours et conférences de presse : le protocole a consisté à confronter les interviewés aux discours des candidats. A côté d'un appareil conceptuel et méthodologique pluridisciplinaire, nous avons appréhendé notre matériau au prisme de trois "paradigmes" : celui de l'imprégnation (V. Klemperer), de l'innovation (G. Orwell) et de l'enfermement (H. Marcuse). Au terme de notre travail d'analyse, nous avons pu dégager une typologie de profils discursifs en réinvestissant le modèle concernant la défection et la prise de parole d'A. Hirchman. Si les explications en termes de capital culturel (P. Bourdieu) et de sens caché (D. Gaxie) se révèlent souvent opératoires, il semble aussi qu'elles ne suffisent pas toujours à éclairer l'influence différentielle du discours politique sur les citoyens. Plusieurs de nos entretiens vont ainsi dans le sens des réflexions faisant état d'une plus grande perméabilité des individus les plus instruits ou favorablement situés dans la hiérarchie socilae (W. Labov, N. Chomsky). En outre, les plus "fidèles" à la "rupture" sont également les plus captifs à l'égard du vocable et des structures logico-argumentatives qui lui sont liés même si les éléments les plus techniques rencontrent selon toute vraisemblance des difficultés à se diffuser dans le sens commun.


  • Résumé

    The main issue of this study is to explore how the adults citizen understood the theme of "rupture" ("Breakdown") that marked the french presidential campaign. 33 people have been interviewed and over 229 political speeches analysed in order to confront the leaders and the volunteers' speeches. Based on a multidiciplinary model taking its concepts from V. Klemperer (permeation), G. Orwell (Newspeak), H. Marcuse (closing), but also A. Hirschman (exit/voice/loyalty), this study aims at trying to enlighten the typology of speeches. The models of cultural capital (P. Bourdieu) and hidden census (D. Gaxie) are useful to analyse our data, but theyy cannot be considered sufficient to explain all of them, even more so when we consider that political speeches have a selective influence upon people's thoughts and behaviour. Many of the interviews carried out may show that permeation effects sometimes have a stronger impact on the upper classes and educated people (W. Labov, N. Chomsky). Moreover, most of the individuals who have accepted the discourse about "rupture" seem to be more swayed by the vocabulary and argumentative structures linked to the theme, even though it generally does not seem easy at all to manage to spread the most technical words.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (588-590 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury. Reproduction sur microfiches non autorisée par l'auteur.
  • Annexes : Bibliogr. vol. 1, p. 553-585

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.