Citoyennes sous tutelle : le mouvement féministe « radical » dans l’Allemagne wilhelmienne : présupposés, enjeux, stratégies

par Anne-Laure Briatte-Peters

Thèse de doctorat en Etudes germaniques

Sous la direction de Monique Mombert et de Sylvia Paletschek.


  • Résumé

    La présente thèse de doctorat vise à saisir les enjeux du mouvement féministe « radical » de l’Allemagne wilhelmienne. Pour ce faire, elle identifie les présupposés théoriques de ses revendications et ses stratégies d’action. L’objectif de ces travaux de recherche est de rendre visibles les formes d’intervention politique de ces femmes engagées dans leur siècle, qui aspiraient, dans un contexte peu propice à l’expression d’une volonté politique féminine, à participer au progrès et à apporter leur contribution aux réflexions suscitées par l’avènement de la modernité. Comment s’articulaient les luttes proprement féministes du mouvement féministe « radical » avec son projet politique, qui touchait la société allemande dans son entier? Cette interrogation définit le cadre de notre enquête. L’organe de presse central du mouvement féministe « radical », intitulé Frauenbewegung. Revue für die Interessen der Frauen, paru pendant un quart de siècle, constitue l’élément majeur de notre corpus de sources. L’examen de la phase de constitution du mouvement féministe « radical » allemand situe ce mouvement dans son contexte discursif et dégage de premiers éléments de stratégie, définis par des enjeux sociaux, éthiques et anthropologiques. Se dessinent en filigrane des représentations de l’État, de la citoyenneté et de l’autonomie de l’individu qui se précisent à l’apogée du mouvement féministe « radical », où il s’agit, pour ses chefs de file, de s’imposer comme des actrices de la vie politique. La dernière partie de notre enquête s’interroge sur les circonstances du déclin que connut le mouvement féministe « radical » avant et pendant la Première Guerre mondiale, ainsi que sur l’héritage idéel de ce mouvement après sa disparition en 1919.

  • Titre traduit

    Citizens under guardianship : the « radical » women’s movement in Wilhelmine Germany : presuppositions, stakes, strategies


  • Résumé

    This doctoral thesis aims to grasp the stakes in the « radical » women’s movement in Wilhelmine Germany. To this end, it works out the theoretical presuppositions and the strategies of action of this social movement. The goal of this research is to make visible the multiple forms of political intervention of women who were involved in their century. In spite of a context little favourable to the expression of a woman’s political opinion, the « radical » feminists longed to take part in progress and to contribute to answering the questions raised by the rise of modern times. How were the genuine feminist struggles of the « radical » women’s movement in Germany linked with its political project regarding the whole German society? This question sets the framework of our investigation. The central press organ of the title Frauenbewegung. Revue für die Interessen der Frauen, published by Minna Cauer during a quarter of a century, constitutes the main item in the corpus of sources. The analysis of the forming « radical » women’s movement places this social movement in its discursive context and draws first items of a strategy derived from social, ethical and anthropological stakes. Representations of state, citizenship and autonomy of the individual are hinted at in its first struggles and take shape at the climax of the « radical » women’s movement, where its main activists were striving to assert their right to be involved in deciding in Germany’s policies. The last part of this investigation analyses and explains the decline of the « radical » women’s movement before and during the First World War and points out the ideal legacy of this movement after its disbanding in 1919.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par P. Lang à Bruxelles [etc.], Berlin, Bern

Citoyennes sous tutelle : le mouvement féministe "radical" dans l'Allemagne wilhelmienne


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (583 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 2 p. 491-563. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par P. Lang à Bruxelles [etc.], Berlin, Bern

Informations

  • Sous le titre : Citoyennes sous tutelle : le mouvement féministe "radical" dans l'Allemagne wilhelmienne
  • Dans la collection : Convergences , vol. 70 , 1421-2854
  • Détails : 1 vol. (XIV-461 p.)
  • ISBN : 978-3-0343-1209-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [411]-429. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?