Timbre et forme : la dimension timbrique de la forme dans la musique pour piano de la première moitié du dix-neuvième siècle

par Nathalie Hérold

Thèse de doctorat en Arts. Musique

Sous la direction de Xavier Hascher.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Cette thèse examine le rôle structurant du timbre à partir du répertoire pianistique de la première moitié du dix-neuvième siècle, période exploratoire où le timbre, composé multidimensionnel, occupe une place centrale. Fondée sur une conception architectonique et organique de la forme, elle convoque l’acoustique et la psychologie, dans une perspective transdisciplinaire. Le rapport entre timbre et langage se fonde sur les ressources timbriques de l’écriture. Ce matériau aux fortes potentialités structurales est modélisé par des facteurs pianistiques et texturaux en interaction. Les unités timbriques de niveau inférieur, délimitées par différents types d’articulations, trouvent leur cohésion dans des groupements timbriques aux propriétés émergentes. Les structures orientées résultantes convergent ou divergent avec les autres dimensions musicales. Le déploiement formel du timbre met en jeu des associations timbriques, donnant lieu à des espaces orientés et polarisés et à des structures en réseaux. Les prolongations timbriques, impliquant l’extension temporelle, la générativité et la récursivité de la forme, concernent les dimensions spectrale et temporelle du timbre et interrogent la notion de structure fondamentale. Les hiérarchies timbriques, envisagées sous l’angle de la subordination et de la réduction, mettent en jeu des structures fractales et arborescentes. Le rapport entre timbre et plan formel global implique l’examen des unités timbriques de niveau supérieur, résultant de groupements statistiques et syntaxiques, et dont les articulations présentent maintes similarités avec le niveau inférieur. La typologie des formes rend compte de la diversité des structures résultantes et met en évidence les notions de point culminant, symétrie, progression, anticipation et retour. Le timbre, structuré en niveaux interreliés, constitue ainsi une dimension essentielle à la compréhension de la nature et de l’évolution des formes pianistiques.

  • Titre traduit

    Timbre and form : timbral dimension of form in the piano music of the first half of the nineteenth century


  • Résumé

    This thesis examines the structuring role of timbre through the pianistic repertory of the first half of the nineteenth century, an exploratory period in which timbre, as multidimensional compound, occupies a central place. Based on an architectonic and organic conception of form, it conveys acoustics and psychology, in a transdisciplinary perspective. Relationship between timbre and language is based on the timbral resources of writing. This material, provided with strong structural potentialities, is modelled by pianistic and textural factors in interaction. Low-level timbral units, delimited by different types of articulations, find their cohesion in timbral groupings provided with emerging properties. The resulting orientated structures converge or diverge with the other musical dimensions. Formal deployment of timbre involves timbral associations, giving rise to orientated and polarized spaces and to network structures. Timbral prolongations, implying temporal extension, generativity and recursion of form, concern the spectral and temporal dimensions of timbre and question the notion of fundamental structure. Timbral hierarchies, considered in terms of subordination and reduction, involve fractal and treelike structures. Relationship between timbre and overall formal plan implies the examination of high-level timbral units, resulting from statistical and syntactic groupings, and whose articulations present many similarities with low level. The typology of forms renders the resulting structures’ diversity and brings to light the notions of climax, symmetry, progression, anticipation and return. Timbre, structured in interrelated levels, thus constitutes a dimension essential to the comprehension of nature and evolution of pianistic forms.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (467 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.439-[450]. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.727,2011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.