Parcours professionnels et carrières d'enseignants-chercheurs sous le prisme du genre : pour une théorisation en termes de conflits d'activités

par Charlyne Denise Millet

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Michel Sonntag et de Nicole Poteaux.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Notre recherche porte sur les parcours professionnels et les développements de carrière des enseignants-chercheurs. Nous souhaitons notamment comprendre comment se forment les inégalités de carrières entre femmes et hommes dans l’enseignement supérieur. Aujourd’hui, les femmes représentent 55,7 % des étudiants dans les universités publiques françaises. Cette présence masque néanmoins des inégalités entre femmes et hommes dans l’accès aux niveaux supérieurs des hiérarchies académiques. Pour l’année universitaire 2008-2009, les femmes représentaient seulement 19,1 % des professeurs des universités et 41,2 % des maîtres de conférences. Comment interpréter ce paradoxe d’une égalité presque généralisée entre les sexes à l’entrée à l’université et d’une absence presque générale des femmes aux postes de professeurs des universités ? Comment éclairer ce « plafond de verre » ? Notre recherche porte donc sur la construction des trajectoires individuelles des femmes et des hommes, afin de mieux comprendre les écarts observés entre les deux sexes lors du passage au professorat. À partir du recueil de vingt-cinq entretiens semi-directifs (treize femmes et douze hommes, en lettres ou sciences, maîtres de conférences ou professeurs des universités en fin de carrière) et d’une analyse du discours, nous avons comparé le déroulé de leur parcours professionnel. Notre recherche développe un axe d’investigation particulièrement peu exploré, celui des choix effectués au cours de la carrière, analysés sous l’angle particulier des conflits au cœur de l’activité des enseignants-chercheurs. In fine, nous proposons une théorisation en termes de conflits d’activités.

  • Titre traduit

    Academic career paths through the prism of gender : for an activities conflicts theory


  • Résumé

    Our research focuses on professional paths and career development of academics. Specifically, we want to understand how inequalities between women and men careers in higher education are built. Today, women represent 55. 7 % of students in French universities. However this presence hides inequalities between women and men in access to higher levels of academic hierarchies. In 2008-2009, women only represent 19. 1 % of full professors and 41. 2 % of assistant professors. How to interpret this paradox? How to explain this « glass ceiling » ? Our research focuses on the construction of individual paths of women and men and on choices made in early career, in order to understand differences observed between women and men accessing to the tenure. From twenty-five semi-structured interviews (thirteen women and twelve men, in Humanities or Science, at the end of their careers) and a discourse analysis, we compared their career paths. We highlight that the distribution of women and men in certain levels of the academic hierarchy, based on disciplines, is the result of various social processes. However, our research develops a particularly unexplored line of investigation centered on choices made during career and analyzed in terms of conflict at the heart of academics’ activity. Finally, we propose a theory in terms of activity conflicts.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (231 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury.
  • Annexes : Bibliogr. f. 182-202

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.