La réception de la doctrine sociale de l'Eglise au Cameroun de 1955 à 2000

par Lazarre Tchouabou

Thèse de doctorat en Théologie catholique. Théologie morale et histoire contemporaine de l'Eglise

Sous la direction de René Heyer.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    La doctrine sociale de l’Eglise est un enseignement qui, à partir de principes permanents, propose des repères dans des domaines d’action soumis aux fluctuations de l’espace et du temps. Cette doctrine doit-elle être appliquée telle quelle? Ou bien les conditions de sa réception sont-elles également à prendre en compte? Dans quelle mesure et jusqu’où ce message social est-il reçu dans le contexte camerounais? Notre investigation prend en compte l’étude théorique du concept de réception. Pour mieux le cerner dans le débat théologique, nous élargissons sa compréhension aux champs littéraire et théâtral, puis en droit canonique. Nous étudions ensuite son évolution dans le débat théologique au XXe siècle, en particulier chez Aloys Grillmeier, Yves Congar, Gilles Routhier, et dans la vie de l’Eglise. Puis nous analysons la notion de doctrine sociale de l’Eglise telle que les théologiens, particulièrement, Jean-Yves Calvez, Marie-Dominique Chenu et Michel Schooyans la présentent, et que le magistère la conçoit. Avant d’examiner son application par l’église catholique du Cameroun, nous brossons le tableau de la situation sociopolitique, culturelle et religieuse du pays de 1955 à 2000. Enfin, nous vérifions les conditions de la réception du message social de l’Eglise dans le contexte camerounais, en relevant les difficultés particulières qui se présentent et en suggérant des attitudes ecclésiales, pastorales et théologiques pour que ce message rencontre véritablement ses destinataires, c’est-à-dire pour qu’il pénètre les mœurs et transforme les mentalités, bien que le processus demande du temps.

  • Titre traduit

    The reception of the social doctrine of the Church in Cameroon between 1955 and 2000


  • Résumé

    The social doctrine of the Church is a teaching which based on the permanent principles offers points of reference in the fields of action subjected to space and time fluctuations. Should this doctrine be implemented as it is? Or should the conditions of its reception also be taken into account? To what extent and how well this message is received in Cameroonian context? Our investigation takes the theoretical study of the notion of reception into account. To better work out the concept inside the theological debate, we extend its understanding to literary and dramatic fields, and in the context of the canon law. Next we study its evolution inside the theological debate of the 20th century, more precisely with Aloys Grillmeier, Yves Congar, Gilles Routhier, as well as in the life on the Church. Then, we analyse the notion of the social doctrine of the Church in the way the theologians, precisely Jean-Yves Calvez, Marie-Dominique Chenu and Michel Schooyans present it, and the magisterium understands it. Before having a closer look at its implementation carried out by the church of Cameroon, we give an outline of the socio-political, economic, cultural and religious situation of the country between 1955 and 2000. Finally, we check the reception of the social message of the church in the Cameroonian context by noting the specific difficulties which occur, also suggesting churches, pastoralia and theogical attitudes so that this message reaches the customs and transforms the mentalities, process requiring time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (538 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 366-403. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.727,2011
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Bibliothèque des Facultés de Théologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : U776
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.