PIB comparés des différents pays d’Europe occidentale depuis le traité de Rome (1957-2007)

par Daouda Diop

Thèse de doctorat en Histoire économique et sociale

Sous la direction de Michel Hau.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Cette thèse intitulée PIB comparés des différents pays d’Europe occidentale depuis le traité de Rome (1957-2007) est une étude comparative des croissances économiques entre l’Europe des 15 (plus la Suisse) et les Etats-Unis, des débuts de la construction européenne jusqu’à la crise des subprimes. Les recherches se fondent sur les données constituées par l’Université de Groningue, la Banque mondiale et l’Université de Pennsylvanie. L’analyse fait apparaître deux grandes phases : une phase de forte croissance (1949-1973) et une phase de décélération (1986-2007) séparées par une période de crises (1973-1986). Ce sont les pays d’Europe méridionale qui ont connu les croissances les plus rapides durant la première phase, ce qui fait apparaître la prédominance de l’effet de rattrapage comme principal facteur du dynamisme européen avant l’ouverture des frontières. Les recherches montrent aussi durant cette période, le dynamisme économique des pays à fort transfert de population en provenance du secteur agricole (Europe des six, Autriche, Finlande). Le phénomène de la stagflation causé entre 1973 et 1986 par les chocs pétroliers marque la fin de l’embellie des «Trente Glorieuses». La période 1986 et 2007 laisse apparaître la persistance durable de la décélération dans les espaces économiques nationaux européens. L’écart de la croissance se creuse entre les Etats-Unis et les pays d’Europe occidentale et seuls l’Irlande, le Portugal, le Luxembourg et le Royaume-Uni échappent à ce déclin relatif. Après 1986, le levier fondamental de la croissance économique n’est plus le rattrapage ou le transfert de population active en provenance de l’agriculture, mais le commerce extérieur.

  • Titre traduit

    Compared GDP of different countries of Western Europe since the treaty of Rome (1957-2007)


  • Résumé

    This thesis on GDP of different countries of Western Europe compared since the treaty of Rome (1957-2007) is a comparative study of economic growth among the EU 15 (and Switzerland) and United States since the beginning of unification of Europe to the subprime crisis. The research is based on the databases of university of Groningen, world bank and university of Pennsylvania. The analysis of the groxth disparities revealed two major trends : a high-growth phase (1949-1973) and a deceleration phase (1986- 2007) interrupted by a period of crisis (1973-1986). The southern European countries have experienced the fastest growth in the first phase, confirming the predominance of catch-up effect as the main factor of European dynamism before the opening of the borders. Research also shows during this period, strong growth in countries with high transfer of agricultural population (Europe of six, Austria, Finland…). The phenomenon of stagflation caused by the oil crises between 1973 and 1986 marked the end of the upturn of the "Thirty Glorious Years". The period between 1986 and 2007 reveals the persistence of the slowdown in european national economic spaces. The growth gap is widening between the U. S. And Western European countries. Only Ireland, Portugal, Luxembourg and the United Kingdom escape this relative decline. After 1986, the main engine of growth is not longer the catch-up effect nor the agricultural population transfer, but the international trade.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (421 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 394-412. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.