"Ceci est mon corps" : l'économie de la violence chez Ôé Kenzaburô

par Antonin Bechler

Thèse de doctorat en Études japonaises. Littérature

Sous la direction de Sakaé Murakami Giroux.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet l’analyse du discours développé dans ses essais par le romancier japonais Ôé Kenzaburô, Prix Nobel de Littérature 1994, et de la correspondance entre le thème central de la violence tel qu’il apparaît dans ces derniers et ses manifestations dans l’œuvre romanesque de l’auteur, à la lumière du contexte historique et politique dans lequel ce discours s’inscrit. La thèse propose, à partir des essais de l’auteur, de retracer son parcours personnel et son cheminement intellectuel, marqué par l’ambivalence entre une aspiration démocratique forgée par le nouveau système éducatif d’après-guerre et un désir d’auto-affirmation dans la violence et la mort hérité de celui d’avant-guerre. Elle s’attache ensuite à l’étude thématique de l’œuvre romanesque de l’auteur en s’intéressant principalement à la mise en scène à travers ses personnages des obsessions personnelles de l’auteur mises au jour à travers l’étude de ses essais : fascination pour la violence, désir de sacrifice, nostalgie de la guerre, sentiment apocalyptique. A travers une analyse suivie de ces thèmes et de leur évolution tout au long de l’œuvre romanesque de l’auteur, la thèse montre la prégnance du désir de sacrifice ainsi que d’une pensée fondée sur un rapport de force binaire, impliquant la violence infligée ou subie comme moyen privilégié d’autoréalisation de soi. En confrontant le discours de l’auteur déployé dans ses essais et son œuvre romanesque à sa critique ainsi qu’aux travaux des historiens spécialistes de l’immédiat après-guerre, la thèse propose une lecture de l’œuvre romanesque d’Ôé Kenzaburô au prisme de l’Histoire et de son influence sur son histoire personnelle.

  • Titre traduit

    The essays and novels of Oe Kenzaburo : an economy of violence


  • Résumé

    The topic of this thesis is a study of discursive techniques developed in his essays by the Japanese novelist Ôe Kenzaburo, Nobel Prize in Literature in 1994, and the correspondence between the portrayal of the central theme of violence in these essays and its appearances in the fictions of the author, as seen through the historical and political context in which these discourses take place. The thesis proposes, through these essays, to follow the personal path of the author and his intellectual growth, marked by the ambivalence between a democratic hope created by the new educative system of post-war Japan, and a desire of self-affirmation in violence and death inherited from the pre-war one. It then goes through a thematic study of the fiction works of Ôe while focusing on the representation, through the characters of the novels, of the personal obsessions of the author as shown through the studies of his essays: fascination of violence, desire of self-sacrifice, apocalyptical feeling, and nostalgia of war. Through a thorough analysis of these themes and of their evolution through the works of fiction of Ôe, the thesis shows the pregnancy of the desire of sacrifice and of a meditation based on a binary dynamic opposition, involving violence, active or passive, as a privileged way of self-accomplishment. By confronting the discourse of the author in his essays and his works of fiction against its criticism and the work of the historians focused on the postwar period, the thesis allows a reading of the fiction work of Ôe Kenzaburô through History and its influence on his personal history.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires de Strasbourg à Strasbourg

Ôé Kenzaburô : une économie de la violence


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (602 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 528-543

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par Presses universitaires de Strasbourg à Strasbourg

Informations

  • Sous le titre : Ôé Kenzaburô : une économie de la violence
  • Dans la collection : Études orientales, slaves et néo-helléniques
  • Détails : 1 vol. (351 p.)
  • ISBN : 978-2-86820-923-8
  • Annexes : Bibliogr. p. [331]-342. Index p. [343]-347
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.