Médecins, chirurgiens et apothicaires du roi : l'hôpital militaire de Strasbourg et ses praticiens au XVIIIe siècle

par Paul-André Charles Emmanuel Havé

Thèse de doctorat en Histoire moderne

Sous la direction de Jean-Michel Boehler.

Soutenue en 2011

à Strasbourg .


  • Résumé

    Le XVIIIe est un siècle marqué par le passage d’une domination politique à une autre, soit du Saint-Empire romain germanique au royaume de France. L’Alsace se présente dorénavant comme une province-frontière, à la fois enjeu et théâtre d’opérations. Au centre de ces enjeux se place, depuis 1681, la Ville de Strasbourg, capitale de cette nouvelle province. Avec la présence française se apparaît un nouveau toponyme : le Welsches Spital (littéralement : hôpital des Français), directement lié à l’introduction de l’hôpital militaire, qui est une innovation propre à la France. C’est une coïncidence intéressante entre le passage de l’Alsace à la France, la création des premiers vrais hôpitaux permanents, d’un service de santé propres aux armées, et la rationalisation des armées royales. Strasbourg prend place dans un processus de constitution d’un service de l’armée, avec ses tâtonnements, ses égarements, et ses réussites, dont le processus s’achève avec la Révolution de 1789. Les hôpitaux militaires ayant déjà été le thème d’étude d’un certain nombre de travaux, nous allons donc chercher, dans le cadre d’une étude prosopographique du personnel médical, d’associer les différents éléments dans une optique globale, celle de l’évolution de la médecine militaire et des structures administratives particulières qui l’accompagnent, avec l’objectif de rendre compte de l’évolution du cadre juridique, de la formation dispensée, des bâtiments, des soins, des malades et des blessés.

  • Titre traduit

    Physicians, surgeons and pharmacists of the King : the military hospital from Strasbourg and its medical personnel at the 18th century


  • Résumé

    The 18th century was marked by the transition from one political domination to another, in this occurrence from the Holy Roman Empire to the Kingdom of France. Alsace would then be seen as a border province, both at stake and the scene of military operations. The City of Strasbourg, capital of this new province finds itself in the middle of those stakes. With the French presence appears a new toponym: the "Welches Spital" (literally: hospital of the Frenchmen), directly linked to the introduction of military hospitals, a French innovation themselves. There is an interesting coincidence between the transition from Alsace to France, the creation of the first real permanent hospitals, of an army-specific healthcare and the streamlining of the French Royal Armies. Strasbourg takes part in the process of the establishment of a military duty with its groping, its confusion and its successes, a process that ends with the French Revolution of 1789. Since military hospitals have been the theme of a number or essays, we shall attempt, under the prosopographic study of the medical personnel, to associate the different elements in a global overview, that of the evolution of the military healthcare and its specific administrative structures that go along with it, with the objective to account for the evolution of the legal environment, the training dispensed, the buildings, the care given, the ill and the wounded.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (519 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 465-503

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011
  • Bibliothèque : Académie nationale de médecine (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 109419
  • Bibliothèque : Académie nationale de médecine (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 109420

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.