Les Cumanagoto du Vénézuela : un peuple en quête de reconnaissance

par Maria Del Rosario Blanco Ould-Abbas

Thèse de doctorat en Ethnologie et anthropologie

Sous la direction de Éric Navet.

Soutenue en 2011

à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg2009-....) .


  • Résumé

    I - Partie. Les Cumanagoto, Peuple d’origine Karib établit dans le littorale nord este du Venezuela, dans des villes et dans des villages, a 26 Km de Barcelona, capitale de l’Etat de Anzoátegui, toutes proches d’une jongle à proximité de les dernières forêts de la Cordillera de la côte, qui se submerge dan la mer de Caraïbe. Ethnologie ancienne : les origines, l’histoire écrite et orale selon les traditions ancestrales, l’enquête sur le terrain avec observation participante, la vie actuelle, le Projet Culturel. II-Partie. La société Kari’na, pourquoi parler de ce Peuple Indigène Karib ? D’autres Peuples autochtones, apparentées au Cumanagoto par des alliances matrimoniales et le commerce. Les plantes alimentaires des Cumanagoto, pour illustrer la façon de se nourrir avant, pendant et après la colonisation espagnole. III-Partie. La vie actuelle de cette société. Les améliorations et les réussites de ces populations, dans les derniers 10 ans. Les conférences tenues dans les territoires Cumanagoto, pour exposer les problèmes actuels aux quels sont confrontés ces sociétés et exposées au Nations Unies dans Le Groupe du Travail des Peuples Autochtones du Monde. Le développement durable, comme option à un nouveau monde, caractérisé par plus d’équité, moins du chômage, plus des opportunités dans l’éducation et dans la formation des cadres diplômés en nouvelles technologies et carrières universitaires traditionnelles. Ce travail, qui se veut une thèse, décrit et expose la lutte du Peuple Cumanagoto de l’arrivée des Espagnols, pendant la colonisation espagnole et après l’indépendance. Pour réaliser ce travail des enquêtes accompagnaient d’un travail de terrain avec observation participante ont été effectués de 1996 à 2OO6. Une centaine des photos illustre ce travail. Des séjours de deux mois et demi et de trois mois ont été réalisés pendant ces voyages. La présentation de feu personnes autochtones qui ont contribué, par leur mémoire orale à la réalisation de ce travail et les informateurs vivants. Une description des territoires, le besoin d’une démarcation de toutes les terres reconnues de propriété Cumanagoto. Dans les annexes, sont présentées les photocopies des documents qui attestent la propriété de ces territoires Cumanagoto. L’organisation actuelle de ce Peuple Indigène. Le mot Peuple et Indigène sont écrit en majuscules parce qu’ils sont reconnus comme tels dans la nouvelle Constitution de La République Bolivarienne du Venezuela, de 1999. Il a été incontournable une étude comparé, des affinités, des différences entre le Peuple Cumanagoto et certaines Peuples Indigènes qui dans le parcours du temps se sont brassés avec les populations Cumanagoto. Un projet Culturel socio-économique a été inclus, dans ce travail ; son application pourrait aider à résoudre, au court et moyen terme, les grandes difficultés et les gros problèmes, que actuellement empêchent ces populations de se développer, selon ses besoins, ses propres désirs y selon leur vision du monde.

  • Titre traduit

    The Cumanagoto, a people of the northeast of the Bolivarian Republic of Venezuela : a community in search of recognition


  • Résumé

    The Cumanagoto are an indigenous people of the northeast coast of Venezuela. According to their oral history the people of those territories originally Karib have lived there for 30. 000 years. They lived under the Spanish colonization from 1594 to 1811. The indepence was declared On July5th 1810 but was real in 1822 with the battle of Carabobo Since 1882 the people no longer spoke about the Cumanagotos. My mother who belonged to the indigenous people Cumanagoto spent her life looking for her people but she n ever found them Before her death she asked me to continue the search about the Cumanagoto our people. This is what I have done since then and it's a coincidence that during the year 1998 , I found my people ‘s governor. At present according to the representatives and the Cumanagoto’s delegates there would be more than 12 Cumanagoto “ pure blood” the State of Anzoátegui in Venezuela. The fieldwork revealed that the physical mixing of these populations is obvious. From the beginning I decided not to take pictures of these families, places, houses, roads, forests only when there was nobody. Eight years later, after my integration to these communities, many people came and asked me to take pictures and talk about them in my doctoral thesis, with the hope that the president would see them and see their bad living conditions. According to some Cumanagoto delegates, there would be more than one million people with Cumanagoto roots in Venezuela This figure has not been proved because the censuses done in the last century did not consider the ethnic Cumanagoto origin neither in their territory nor in the rest of the country, the Cumanagoto people were considered as Venezuelan peasants. Since the dawn of time Cumangoto celebrated matrimonial alliances with neighboring people. . . . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (354 f.-6 f., 271 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. vol. 1, f. 354-359

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,1
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TM.500.732,2011,2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.