L'Islam et les Lumières françaises, 1624-1789

par Moulay-Badreddine Jaouik

Thèse de doctorat en Littérature et langue françaises. Lettres modernes

Sous la direction de François Bessire.

Soutenue en 2011

à Rouen .


  • Résumé

    Cette thèse de 994 pages vise à analyser la place du savoir sur l'Islam et Mohammad dans l'ensemble des productions de langue française des lettrés des XVIIe et XVIIIe siècles. Elle s'attache à montrer précisément la manière dont va se constituer, vers la fin du XVIIe siècle, un véritable "âge d'or de l'information sur l'Islam", vrai moment des Lumières, période pendant laquelle les auteurs, pour dire l'Islam, vont désormais privilégier les sources musulmanes. Devenant objet de savoir à part entière, l'Islam et Muhammad inspirent réflexion politique, philosophique et religieuse, et l'histoire et le présent des Musulmans, un profond respect. Les textes relatifs à Muhammad, au Coran, à la théologie, les nombreuses dissertations critiques paraissent ainsi sur un nouveau modèle qui rompt avec la tradition polémique et hostile de l'approche de l'Islam et de son promoteur, réduits par l'apologétique à leur dimension religieuse, tradition qui ne sera pas abandonnée, mais qui prendra une forme renouvelée tout au long du XVIIIe siècle pour déboucher sur une condamnation radicale et véhémente du monde musulman et des auteurs qui en auraient été les "panégyristes" peu scrupuleux de science. Étudier cette tradition polémique à travers ses discours, sa transformation, déceler le moment à partir duquel se profilent les prémisses d'un changement véritable dans la perception de l'Islam, montrer qui sont les précurseurs et leurs continuateurs, les méthodes d'investigation auxquelles ils recourent, et à quel moment "cet âge d'or" tend à décliner, en expliquer les raisons; tels sont les enjeux de cette étude, portant sur un corpus de près de 250 ouvrages divers, qui se veut une contribution à l'histoire des idées.

  • Titre traduit

    Islam and the French Enlightenment, 1624-1789


  • Résumé

    This thesis of 994 pages aims at analysing the place of knowledge about Islam and Muhammed in the whole French works in the 17th and 18th century literary world ? It endeavours to show exactly the pray a real "golden age of information about Islam" will emerge in the late 17th century. This was a genuine moment of the Enlightenment, a period when the authors will henceforth favour the Muslim sources to write about Islam. Thus by becoming a subject of knowledge, Islam and Muhammad inspire political, philosophical and religious thoughts and the history and the present of Muslims with a feeling of deep respect. The texts relating to Muhammed, the Kuran, theology and the numerous critical assays are hence published on a new model which breaks with the hostile and controversial tradition related to the approach of Islam and its promoter and reduced by apologetics to their religious dimension, a tradition which will not be abandoned but which will take a renewed form all through the18th century to lead to a radically condemnation of the Muslin world and authors who were supposed to be panegyrist relatively unscrupulous of science. Studying this controversial tradition through its view, its transformation, detecting the moment from whish the premises of a real change in the view of Islam start to emerge showing who the precursors and their continuators are, the methods of research what they use and when exactly "this golden age" tend to fall, explaining the reasons, those are the issues in the study focused on a corpus of almost 250 various books, and which is meant to be a contibution to the history of ideas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (994 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 927-970. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : XD7989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.