Las fronteras en la obra narrativa del escritor mexicano Carlos Fuentes

par Lise Demeyer

Thèse de doctorat en Estudios hispánicos y filologías hispanoamericanas

Sous la direction de Venko Kanev et de José Manuel Camacho Delgado.

Soutenue en 2011

à Rouen en cotutelle avec l'Universidad de Sevilla (Espagne) .


  • Résumé

    Cet essai entend démontrer comment les frontières, qui se trouvent à tous les niveaux de l’univers littéraire de Carlos Fuentes, font partie d’une esthétique et d’une posture philosophique adoptées par l’écrivain. Observer le monde selon deux angles différents, qui ne créent pas d’opposition mais entre plutôt en compénétration, ouvre ainsi un horizon de possibilités. Les frontières historiques et géographiques (comme la blessure paradigmatique qui sépare le Mexique des Etats-Unis) mais aussi les frontières sociales ou urbaines et les frontières anthropologiques, biologiques et ontologiques, exposent le monde imaginaire à travers sa contradiction et son double aspect, ce qui reflète ainsi la pensée dialectique du grand écrivain mexicain. Les frontières, qu’elle soit fragmentation et union, sont le support pour le contraste. Le mouvement, imposé par la présence de cette frontière, à la fois obstacle et seuil, se confirme comme une attitude engagée face à l’existence humaine. Qu’il soit conquête, ou plutôt “contre-conquête”, déplacement, inclusion ou transgression, le mouvement implique une relation entre le même et l’autre. Les passages des frontières mettent en évidence les traumatismes personnels et les stigmates nationaux, et obligent à réfléchir, comme thématique principale, sur les relations humaines et les chocs entre l’identité et l’altérité


  • Résumé

    This essay intends to demonstrate how the borders, which are at all levels of the literary universe of Carlos Fuentes, are part of an aesthetics and philosophical posture adopted by the writer. Observe the world from two different angles, which do not create opposition but rather enter into interpenetration, opens in this way a horizon of possibilities. The historical and geographical borders (such as injury paradigm that separates Mexico from USA) but also social or urban borders and anthropological, biological and ontological borders, show the imaginary world through its contradiction and its dual aspect, which thus reflects the dialectical thought of the great Mexican writer. Borders, whether fragmentation and union, are the support for the contrast. The movement, imposed by the presence of the border, both obstacle and threshold, is confirmed as a committed against human existence. It is conquest, or rather “against-conquest”, displacement, inclusion or transgression, movement implies a relationship between the same and the other. Borders crossings highlight the personal traumas and the national stigmas, and force to think, as main theme, on human relationships and impacts between identity and otherness

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Consejo superior de investigaciones científicas à Madrid et par Publicaciones de la Universidad de Sevilla à Sevilla et par Servicio de archivo y publicaciones de la Diputación de Sevilla à

Las fronteras en la obra de Carlos Fuentes : la historia, la sociedad y el individuo en México bajo el prisma de un espejo deformante


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (746 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 701-724

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : XE5904
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par Consejo superior de investigaciones científicas et par Publicaciones de la Universidad de Sevilla et par Servicio de archivo y publicaciones de la Diputación de Sevilla à Madrid

Informations

  • Sous le titre : Las fronteras en la obra de Carlos Fuentes : la historia, la sociedad y el individuo en México bajo el prisma de un espejo deformante
  • Dans la collection : Collección Americana , 54
  • Détails : 1 vol. (437 p.)
  • ISBN : 978-84-00-09835-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 385-403
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.