Le pouvoir fédéral face au contexte praxique : le cas du surf et des pratiquants libres : de la gouvernabilité d'un système aporétique

par Antoine Bisson

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Éric Dugas et de Alain Loret.

Soutenue en 2011

à Rouen .


  • Résumé

    L'analyse de la pratique libre du surf a permis de mettre en évidence un ensemble de configurations multifactorielles et dynamiques parmi lesquelles le phénomène de concurrence s'est révélé central. En se positionnant comme comme un principe organisateur structurant les modalités de pratique, il génère un système de répartition des capacités d'action pour l'ensemble de la population de pratiquants. Cette quête de pratique, c'est-à-dire le désir (souvent inassouvi) de « faire du surf », associé à celui d' «être surfeur », se situe au centre de la relation qui lie et/ou délie le pratiquant à la fédération. Notre réflexion fait apparaître que le désaccord n'est pas déterminé par un désir de liberté ou une recherche d'indépendance, mais qu'il s'explique par la structure de l'activité organisée autour de « normes de fonctionnalité » autonomes et contingentes émergeant d'une « culture d'adaptation ». C'est au sein de cette résistance positive et émancipatoire, propitiatoire d'une pratique en quête d'équilibre et d'équilibrage des forces en présence, que certains pratiquants font le choix de s'opposer , consciemment ou non, à l'orthopraxie fédérale. Dans ce cadre, la « contestation », notamment règlementaire, n'est pas un état d'esprit préalable à l'activité mais un comportement subséquent à la pratique contextuée. Ce désaccord participe d'un système aporétique faisant état d'une contradiction insoluble entre la démarche fédérale indifférenciatrice relative à une conception intégrative de l'ensemble des surfeurs, et la logique différenciatrice des pratiquants en lien direct avec la structure exluante de la pratique. L'univers du surf ne constitue pas une res publica dans laquelle la fédération parviendrait à édicter une forme d'organisation légitimée par tous ses pratiquants. Il s'agit d'une res nullius, la « chose de personne » ainsi dévoluée aux pratiquants eux-mêmes. Sujette aux possessions et aux appropriations, elle génère un processus continuel de légitimation et de dé-légitimation structurant la pratique libre du surf et dont l'enjeu premier demeure la quête praxique, autrement dit, la conquête de vague.

  • Titre traduit

    ˜The œfederal power facing the praxis contest : the case of surfing : governability of an aporetic system


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The analysis of the free practice of surfing enables to show a set of outlines composed of several factors and dynamics among which the phenomenon of concurrence turned out to be essential. As a position of organizing the terms of practice of this sport, it generates a system of sharing of the abilities to act for all of those who practice surfing. This quest for practice, that is to say this desire to « practice surfing », associated with the desire to « be a surfer », is in the middle of the relation which ties or unties those who practice surfing and the federation. Our thinking shows that the disagreement is not determined by a desire for freedom or a search of independence but it is determined by the structure of the activity organized around independent and contingent « norms of functionality » rising from a « culture of adaptation ». In this context, the « contestation », especially regulatory, is not a state of mind prior to the activity but the behavior subsequent to the practice in context. This disagreement is linked to an aporetic system which outlines an unsolvable problem between the indifferentiating federal measure of the idea integrating all the surfers and the logic differentiating the surfers directly linked to the excluded structure of the pratice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (505 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 249-260. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : O5900/1
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : O5900/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.