Fonction motrice de la hanche : contribution à l'analyse du modèle de la hanche prothésée

par Julien Girard

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Franck Dujardin et de Régis Thouvarecq.

Soutenue en 2011

à Rouen .


  • Résumé

    Les objectifs de ce travail étaient d'analyser la fonction motrice d'une hanche prothésée selon le type d'implants et de la comparer à une hanche native. Le protocole analysait la fonction motrice par une évaluation clinique, biomécanique et par des tests fonctionnels. Le groupe RTH montre une stabilité et engendre un meilleur contrôle moteur que pour le groupe PTH. Selon les paramètres de stabilométrie, la coordination posturale apparaît stable et devient même régulière quelque soit le niveau de contrainte appliquée. Le test de proprioception a été développé et analysé selon deux campagnes de mesure (yeux ouverts et fermés). La dynamique appliquée lors d'un saut vertical sur le centre de masse évaluait la puissance musculaire. Les 2 groupes de patients présentaient des différences significatives lors de la réalisation de tests fonctionnels de sautillement et de proprioception. Dans le groupe RTH, tous les patients ont été capables d'effectuer les tests de proprioception et de sautillement alors que seuls 8 patients (40%) avec une PTH ont réussi l'ensemble de ces 2 tests. Le comportement moteur des patients du groupe RTH (par rapport au groupe PTH) révélait des amplitudes de réception de saut plus faibles. En pratique, les patients du groupe PTH ne montraient pas de retour à la normale. Dans le groupe RTH, les hanches opérées retrouvaient des valeurs moyennes fonctionnelles identiques aux hanches de référence. Un RTH permet d'obtenir un niveau d'activité supérieur à une PTH. Les résultats fonctionnels des RTH retrouvent une hanche identique à une hanche saine contrairement aux patients du groupe PTH qui avaient systématiquement des valeurs plus faibles

  • Titre traduit

    Hip motor function : functional analysis according to the type of hip arthroplasty (conventionnal prosthesis or hip resurfacing)


  • Résumé

    The goals of the study were to analyze and assess the motor function after hip arthroplasty according to the type of implants used with a clinical and radiological analysis, a biomechanical reconstruction study and functionals tests. The hip resurfacing group has a better stability and a stronger motor pattern than the conventionnal hip arthroplasty. According to the stabilometry datas, the postural coordination appears stable and regular whatever the level of constraints imposed. The proprioception test was developped and analysed according to two levels of measures : eyes opened or closed. The dynamic pattern applied during a vertical jump on the gravity center assessed the muscular power. The two groups of patients has significant differencies during hop test and proprioception test. In the hip resurfacing group, all the patients has done the tests. The motor comportment of the hip resurfacing patients was with very low outliers for the hop test. The hip arthroplasty group patients never reached a normal gait and functional motor situation. In the hip resurfacing group, the motor function, the gait walking datas and the proprioception results were equivalents of those observed in a control group

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (187 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 156-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section lettres.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : O5889
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.