Différences individuelles dans les processus de contrôle attentionnel chez des personnes jeunes et âgées : approches expérimentale et computationnelle

par Stéphane Deline

Thèse de doctorat en Psychologie différentielle

Sous la direction de Jacques Juhel.

Soutenue le 19-12-2011

à Rennes 2, dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes), en partenariat avec Université Européenne de Bretagne .

Le président du jury était Eric Raufaste.

Les rapporteurs étaient Thierry Lecerf, Pierre-Yves Gilles.


  • Résumé

    L’effet du vieillissement sur les fonctions cognitives de haut niveau demeure encore relativement incompris. Cette recherche vise à mieux comprendre les différences interindividuelles de performances entre les individus jeunes et âgés par l’étude des processus de contrôle attentionnel mis en jeu dans les tâches de commutation attentionnelle. Dans unpremier temps, deux tâches d’alternance de type séries alternées ont été administrées à des adultes jeunes et âgés. Les résultats n’indiquent pas d’effet de l’âge sur les coûts d’alternance mesurés mais en revanche un coût d’alternance symétrique (étude 1) et des coûts d’alternance locaux et globaux différents selon les individus (étude 1 et 2). Dans un second temps, un travail de modélisation du fonctionnement cognitif à l’aide de l’architecture cognitive ACT-R a été réalisé. Il permet de tester la plausibilité des hypothèses de diminution de la vitesse de traitement (VT) et de diminution de la capacité de la mémoire de travail (CMT), à pouvoir reproduire les différences de performances entre jeunes et âgés. Lesrésultats des tests d’hypothèse pour les deux études réalisées indiquent que ces hypothèses ne reproduisent pas assez les effets empiriquement observés ce qui suppose que les hypothèses de diminution de la VT ou de la CMT sont insuffisantes pour expliquer les différences de performances individuelles observées. Cette étude met en évidence l’intérêt de la modélisation cognitive computationnelle dans la compréhension des processus sous-jacent le fonctionnement cognitif humain

  • Titre traduit

    Individual differences in attentional control processes in people young and old : experimental and computational approaches


  • Résumé

    The effect of aging on high level cognitive functions is still relatively misunderstood. The aim of this research is to better understand individual performance differences between young and elderly individuals, by studying the attentional control processes involved in task switching. Initially, two switching tasks were administered to young and elderly adults. The results indicate no age effect on the switching cost but show an asymmetric switching cost (Study 1) and differentlocal and global switching costs between individuals (study 1 and 2). In a second step, a computational cognitive modeling of cognitive functioning is built using the ACT-R architecture. It enables to test the veracity of the assumptions of reduced processing speed (VT) and reduced capacity of working memory (WCL), to reproduce the observed performance differences between young and old individuals. The results of the hypothesis tests for both studies indicate that these assumptions do not reproduce adequately the empirically observed effects, which implies that the assumptions of decreased VT or CMT are insufficient to explain the individual performance differences observed. This study highlights the interest of computational cognitive modeling in the understanding of the processes underlying human cognitive functioning

Other version

Cette thèse a donné lieu à une publication in 2011 par Université Rennes 2 à Rennes

Différences individuelles dans les processus de contrôle attentionnel chez des personnes jeunes et âgées : approches expérimentale et computationnelle


Consulter library

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2011 par Université Rennes 2 à Rennes

Informations

  • Sous le titre : Différences individuelles dans les processus de contrôle attentionnel chez des personnes jeunes et âgées : approches expérimentale et computationnelle
  • Détails : 1 vol. (314 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 272-291. 252 réf. bibliogr. Index des figures et des tables. Annexes
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.