Tagging et folksonomies : pragmatique de l'orientation sur le Web

par Maxime Crépel (Crepel)

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Dominique Boullier.

Soutenue le 30-11-2011

à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Université Européenne de Bretagne .

Le président du jury était Francis Chateauraynaud.

Le jury était composé de Nicolas Auray, Dominique Cardon, Pierre Musso.

Les rapporteurs étaient Madeleine Akrich, Georges Vignaux.


  • Résumé

    Cette recherche propose une analyse des usages des systèmes de tagging sur le Web. Au delà d'un simple outil personnel de « catégorisation ordinaire » des ressources en ligne, les classifications produites à partir de l'indexation libre de tags, nommées folksonomies, permettent aux internautes de produire des « prises » physiques et interprétatives quideviennent un support aux formes de navigation sociale. Ces réseaux de traces numériques permettent aux internautes de se repérer et d'agir dans l'univers complexe et abondant que représente le Web, mais elles sont également un support de coordination avec d'autres internautes. Les tags apparaissent comme des appuis conventionnels qui permettent decoordonner les actions au sein de collectifs à géométrie variable, plus ou moins étendus et identifiés, dont les membres partagent des centres d’intérêts et un vocabulaire commun. A partir d'une approche socio-technique nous étudions le couplage entre conception et usage de ces dispositifs, et montrons que le tagging propose une voie alternative, encore enconstruction, aux politiques existantes d'architecture et d’accessibilité des ressources du Web

  • Titre traduit

    Tagging and Folksonomies : pragmatics of orientation on the Web


  • Résumé

    This research proposes an anlysis of tagging systems uses on the Web. Tagging is not a simple personnal tool of web ressources categorization but classifications emerging from free tags indexation, named folksonomies, allow Internet users to create physical and interpretative supports which produce new forms of social navigation. Those tagging networks give the opportunity to Internet users to navigate and to act in the complex and abundant Web universe, but they are also coordination supports with other Internet users. Tags appear as conventionnal supports which allow coordination of actions in variable-geometry collectives. In those more or less identified and large collectives, members share common vocabulary and interests. Based on a socio-technical approach, we study coupling between conception and uses of tagging systems. We explain that tagging proposes an under construction and alternative way to architecture and accessibility politics of the Web ressources


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 2 - Bibliothèque en ligne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.