Discours, discrimination sociolangagière et insertion professionnelle : les rapports complexes entre les mises en mots des accents et des attitudes linguistiques et / ou langagières

par Jeanne Meyer

Thèse de doctorat en Sciences du Langage. Sociolinguistique

Sous la direction de Thierry Bulot.

Soutenue le 19-09-2011

à Rennes 2, dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes), en partenariat avec Université Européenne de Bretagne .

Le jury était composé de Philippe Blanchet.

Les rapporteurs étaient Marielle Rispail, Marie-Madeleine Bertucci.


  • Résumé

    La discrimination lors de l'insertion professionnelle contribue à marquer des frontières entre les individus nourrissant par là-même les ruptures inter-communautaires en société. Ici, elle est envisagée dans une perspective sociolangagière permettant d'appréhender les liens entre discours et conflits sociaux. Par le réinvestissement de plusieurs méthodologies (observation participante, observation directe, locuteur masqué, questionnaire d'évaluation et entretien semi-directif), la recherche est posée comme permettant de travailler conjointement à : – une réflexion théorique sur l'intégration des pratiques sociolangagières comme potentiels critères de discrimination pour observer comment certains accents peuvent être perçus plus légitimes à certains emplois professionnels et comment ces ressentis peuvent être transposés à l'égard des communautés dont ces parlers apparaissent représentatifs et, – une réflexion méthodologique sur le discours comme vecteur de discriminations où il s'agit de travailler à la création d'un nouvel instrument pour aider la lutte contre ces ségrégations injustifiées, ce par repérage d'indices langagiers récurrents comme preuve(s) d'attitudes discriminatoires

  • Titre traduit

    Discourses, sociolingual discrimination and professional insertion : the complex relationships between the wordings of accents and attitudes linguistic and / or language


  • Résumé

    Discrimination at the time of professional insertion contributes to establish boundaries between individuals thus fueling cross-communities divisions in society. Discrimination is considered here within a sociolingual perspective allowing to grasp the links between discourses and social conflicts. Using several methodologies – participative observation, direct observation, concealed speaker, assessment questionnaire and semi-directive interview – the research is assumed as a possibility to work simultaneously on: – a theoretical reflection on the integration of sociolingual practices as potential criterias of discrimination to observe how certain accents may be perceived as more legitimate for certain professional positions and how these sentiments may be replicated to the communities apparently represented by those speeches and, – a methodological reflection on discourse as a vector of discrimination where it is about working on the creation of a new instrument to help fighting those unjustified segregations by spotting recurrent language indices as evidence(s) of discriminatory attitudes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 2 - Bibliothèque en ligne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.