Publications pour la jeunesse et offres de lectures dans l’Espagne des années 1920

par Anaïs González

Thèse de doctorat en Études hispaniques

Sous la direction de Christine Rivalan Guégo.

Soutenue en 2011

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Années charnières en Espagne, les années 1920 correspondent à un tournant dans l’histoire de la littérature de jeunesse dont l’existence et la spécificité ne sont désormais plus contestées. En effet, les bouleversements politiques, économiques et sociologiques qu’a connu l’Espagne au début du XXème siècle ont permis de faire émerger non seulement une nouvelle figure de l’enfant mais aussi celle de l’enfant-lecteur. Bien vite, les éditeurs en ont compris l’importance et ont tenté de séduire ce lectorat prometteur en lui proposant des publications originales, moins didactiques et plus attractives. C’est dans un contexte de modernisation de l’industrie de l’imprimé que de nouveaux supports apparaissent. C’est le cas des fascicules hebdomadaires ou des revues illustrées dont le faible coût permet aux enfants de s’émanciper de la prescription parentale en allant choisir eux-mêmes leurs lectures dans de nouveaux circuits de diffusion pour la production destinée à la jeunesse. Ces pratiques de lectures obligent les supports traditionnels à s’adapter à des comportements culturels plus modernes et favorisent l’émergence de formes littéraires novatrices au service d’un nouvel imaginaire. Les décennies suivantes seront d’ailleurs redevables de cette prise en compte de l’impact d’une culture médiatique naissante sur la littérature pour la jeunesse. L’analyse de cette redéfinition des comportements culturels et de leur influence sur la production destinée à la jeunesse est au centre de ce travail de recherche

  • Titre traduit

    Children’s literature and reading offers in the 1920’s Spain


  • Résumé

    The crucial 1920’s in Spain are a turning point in the history of children’s literature which acquires some social acknowledgement. Indeed, the political, economic and sociological disruptions that Spain experienced in the early twentieth century favored the birth both of a new representation of the child and that of the young reader. The publishers understood its significance and tried to offer their readership appealing and original publications that were less didactic and more attractive. New imprints appear in a context of modernization of the Spanish publishing industry. The weekly dime novels or the cheap illustrated magazines allow the young readers to emancipate from their parents’ prescription by choosing their readings by themselves in the new distribution channels of the production for the young. These reading habits force the traditional imprints to adapt themselves to more modern cultural behaviours and favor the emergence of innovative literary forms and of a new mythmaking. This recognition of the impact of an emerging media culture on children’s literature will influence the following decades. The analysis of these reading habits’ redefinition and of its influence on the production of children’s literature is at the core of this research

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (429 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 396-419. Annexes (cédérom)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2011/20/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011/REN2/0009
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.