Agriculture, rente et développement : de l'histoire à la prospective, le cas de l’Algérie

par Mohamed Chabane

Thèse de doctorat en Economie

Sous la direction de Jean-Paul Maréchal.

Soutenue en 2011

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Depuis 1962, l’Algérie a connu une forte dynamique démographique qui a rompu divers équilibres économiques, sociaux et naturels. Une des conséquences de cette pression démographique s’illustre à travers le déséquilibre des ressources agricoles, qui a conduit à une dépendance alimentaire extrêmement forte vis-à-vis de l’étranger. Aujourd’hui, l’essentiel des produits de base est importé et l’écart entre offre et demande s’accroît de plus en plus. Depuis l’exploitation intensive des hydrocarbures, l’agriculture a été souvent négligée et reléguée au second rang. Pourtant, la politique agricole initiée avant l’indépendance du pays assurait de hautes performances au secteur agricole, qui jouissait d’une réputation d’un secteur majoritairement exportateur, grâce à des politiques d’infrastructures de base, à des politiques de soutien de toutes sortes et à un mode d’organisation technique très avancé. Comment et pourquoi l’activité agricole est-elle arrivée à cet état ? Comment l’État va t-il s’y prendre si les ressources en hydrocarbures viennent à s’épuiser ? Comment peut-il mettre en avant l’activité agricole ? Comment peut-il donner à l’agriculture une place à travers laquelle elle contribuera au développement économique du pays ? Comment peut-il relever les défis de l’avenir et faire face à l’essor démographique, aux changements climatiques et l’épuisement des ressources en hydrocarbures,? Pour répondre à ces questions, on part d’une analyse historique de l’évolution de l’agriculture algérienne. On en déduit la nécessité d’une vraie politique agricole construite sur des bases réelles et bâtie sur l’étude effective du secteur agricole de manière objective et détaillée. La construction d’une pareille politique, requiert de prendre en considération tous les paramètres du secteur agricole et la spécificité de l’activité dans le pays. Afin de comprendre cette politique et d’appréhender ses éventuels résultats sur l’activité agricole, nous avons opté pour la construction d’un modèle mathématique qui porte sur l’avenir du secteur en Algérie. Ce modèle ne se limite pas seulement à imiter les comportements des systèmes agricoles mais vise également, et à partir d'une analyse rationnelle du terrain, à produire des scénarios susceptibles de se réaliser en cas de changements de politiques

  • Titre traduit

    Agriculture, annuity and development : from history to the perspective, the case of Algeria


  • Résumé

    Since 1962, Algeria has experienced strong population dynamics, which broke various balances economic, social and natural. One consequence of this population pressure is seen through the imbalance of agricultural resources, which led to an extremely high food dependency vis-à-vis other countries. Today, most of the commodity is imported and the gap between supply and demand is increasingly rising. Since the intensive exploitation of hydrocarbons, agriculture has often been neglected and relegated to second place. However, agricultural policy initiated by the country's independence ensured top performance in the agricultural sector, which enjoyed a reputation as an exporter sector mainly due to policies of basic infrastructures, , and of all sorts of supports as , a way of promoting very advanced techniques. How and why could farming reach such a state? What the State could do if the hydrocarbon resources are running low? How can the State put farming in the forefront? How can it give agriculture a place with which it will contribute to the economic development of the nation? How can it meet the challenges of the future and cope with population growth, climate change and depletion of natural resources, presently the almost only sources of finance for the State? To answer these questions, we first consider the history of the Algerian agriculture during the last centuries. This quest leads to the conclusion that a real farm policy, founded over a real and effective study of Algerian agricultural sector is necessary. To this end, a mathematical model linking together the main parameters of the Algerian agricultural system is built. Focused on the future of the sector in Algeria, its goal is not only to imitate behaviour of agricultural systems but also to produce scenarios that could occur in reality in case of policy changes it is based on a rational analysis of land use patterns as depicted in field studies

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (738 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.628-661. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2011/18
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.