La recherche en criminologie en France est-elle possible ? A quelles conditions ? : exemple du recueil de données dans l'étude du filicide-suicide

par Marlène Abondo

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Loïck M. Villerbu.

Soutenue en 2011

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Le filicide-suicide se définit comme la mort d’un enfant infligée par son parent et suivie du suicide de celui-ci. Sa spécificité est consacrée par une littérature criminologique presque exclusivement anglo-saxonne et scandinave. Initialement, notre projet de recherche avait pour objectif d’étudier le filicide-suicide « français » selon une perspective criminologique. Le filicidesuicide associe, en France comme ailleurs, un homicide, infraction pénale, et un suicide, non infraction. Le judiciaire n’est saisi qu’au stade de l’enquête dont le résultat écarte la qualification pénale. Le sanitaire constate et certifie les décès sans établir entre eux de lien organique. Victime(s) et auteur demeurent à jamais étrangers alors même que la mort les avait réunis. Le projet initial a donc pris une nouvelle direction. Contrairement aux études anglo-saxonnes et scandinaves, en France, toute recherche tentant d’approcher le filicide-suicide se heurte, dès les démarches exploratoires, au recueil de données utiles et pertinentes pour son analyse. Dès lors, notre travail de thèse s’est intéressé à explorer les conditions de la recherche en criminologie en France en s’appuyant sur l’exemple du filicide-suicide, comme fait démonstratif

  • Titre traduit

    Criminological research in France is possible ? Which are its conditions ? : example of data collection in the study of filicide-suicide


  • Résumé

    Filicide-suicide is defined as the death of a child inflicted by a parent which is followed by his suicide. Its specificity is established by a criminological literature almost exclusively Anglo- Saxon and Scandinavian. Initially, our research project aimed to study the “French” filicidesuicide according to a criminological perspective. Filicide-suicide associates in France as elsewhere, homicide, crime, and suicide, not offense. The “judicial” is seized at the stage of investigation, which resulted dismisses penalization. The medical notes and certifies deaths without establishing a link between them. Victim(s) and author remain forever strangers, even though the death had brought them together. The initial project had taken a new direction. Unlike Anglo-Saxon and Scandinavian studies, in France, any research attempting to approach the filicide-suicide faces, from the exploratory approaches, the collection of useful and relevant data for analysis. Therefore, our thesis focused on exploring the conditions of research in criminology in France based on the example of filicide-suicide, as demonstrative

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 f.)
  • Notes : Thèse microfichée
  • Annexes : Bibliogr. f. 118-132. 146 réf. bibliogr. Index. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2011/8

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2011/REN2/0004
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.