Résidus pharmaceutiques dans les eaux destinées à la consommation humaine : occurrence et devenir pour une évaluation de l’exposition et du risque sanitaire

par Sophie Mompelat

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Olivier Thomas et de Barbara Le Bot.

Soutenue en 2011

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La présence des substances pharmaceutiques dans les ressources en eaux (souterraines et superficielles) disponibles pour la consommation humaine est une problématique de Santé Publique récente et d'envergure internationale. Les travaux de cette thèse s'inscrivent dans ce contexte et portent sur l'occurrence de ces substances dans les ressources en eau mais également au sein des filières de traitement et des eaux alimentaires. Les travaux menés ont permis de développer une méthodologie d'analyse multirésidus pharmaceutiques à usages humains aux performances satisfaisantes pour l'ensemble des résidus sélectionnés dans cette étude. La mise en œuvre de cette méthodologie lors de campagnes d'échantillonnage et d'analyse a permis ensuite d'apporter de nombreuses données de concentrations des substances pharmaceutiques dans les ressources en eau ainsi que dans l'eau traitée distribuée dans l'Ouest de la France (bassin de la Vilaine et de la Mayenne). L'étude de l'impact des émissions urbaines d'origine anthropique sur les eaux superficielles, de la variation temporelle de la qualité des eaux de surface, et de l'efficacité des filières de traitement de potabilisation pour éliminer les substances pharmaceutiques ont pu être également abordés dans ces travaux. Les travaux de cette thèse participent donc à l'amélioration des connaissances nécessaires pour répondre aux questions de l'exposition chronique et du risque sanitaire liés aux résidus pharmaceutiques à usages humains présents en mélange à l'état de traces dans les eaux alimentaires.

  • Titre traduit

    Pharmaceutical compounds in drinking-water sources : occurrence and fate for a human exposure and health risk assessment


  • Résumé

    The presence of pharmaceutical compounds in drinking-water sources (ground- and surface water) is a recent and a worldwide Public Health issue. Within this framework, this thesis work deals with the occurrence of these substances in water resources, in water utilities, and in drinking-water. This thesis work led to the development of a multi-residue analytical methodology showing satisfactory performances for all pharmaceutical compounds targeted in this study. The implementation of this analytical methodology during sampling and analyses campaigns provided numerous concentrations data about pharmaceutical compounds in dinking-water sources (ground- and surface water) and treated drinking-water in north-west France (The Vilaine and the Mayenne catchment basins). The anthropogenic emission impact on surface water, the temporal variation of surface water quality, and the efficiency of drinking-water treatment process in water utilities to remove pharmaceuticals compounds was also studied and discussed in this work. This thesis work contributes to bring needed knowledge for a further chronic human exposure and health risk assessment related to these compounds occurring in mixture at low-level in drinking-water.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XVI-198 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 149-165

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2011/169
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.