Caractérisation des mélanomes chez le chien : un modèle génétique pour les mélanomes homologues chez l'homme

par Marc Gillard

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Catherine André.

Soutenue en 2011

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Le mélanome est le plus grave des cancers de la peau chez l’Homme. Avec une incidence en augmentation et un manque tragique de moyens thérapeutiques, ces tumeurs sont une préoccupation majeure de santé publique dans les pays occidentaux. Le chien, modèle de choix en génétique biomédicale, développe spontanément des mélanomes. Mon travail a consisté à collecter des cas de mélanomes et des contrôles au sein de races prédisposées, à caractériser leurs homologies avec les mélanomes humains et à engager des analyses génétiques cas/contrôle pour en identifier les bases génétiques. Des études épidémiologiques et d’histologie comparée ont d’abord permis d’identifier des prédispositions raciales liées à la couleur noire de la robe et de déterminer que la majorité des tumeurs mélaniques sont intra-dermiques. Ces résultats impliquent, entre autres, que le développement des mélanomes chez le chien soit indépendant des ultra-violets. Par séquençage, nous avons identifié dans les gènes NRAS et PTEN, des mutations somatiques conservées entre l’Homme et le chien. Enfin des premiers résultats d’études d’association génétique sur des mélanomes d’origine buccale chez le caniche nous ont permis d’identifier deux loci pertinents sur les chromosomes 5 et 22, contenant notamment MC1R, régulateur central de la voie de la pigmentation ainsi que plusieurs gènes impliqués dans le métabolisme tumoral.

  • Titre traduit

    Characterization of melanoma in dogs : genetic models for human homologous melanoma


  • Résumé

    Melanoma is the most serious skin cancer in Humans. With an increasing incidence and a terrible lack of efficient treatments, these tumors represent a major issue of public health. The dog, a promising model in biomedical research, also develops melanoma. My work has consisted in the collection of cases of melanoma and healthy controls in predisposed dog breeds and to characterize their homology with human melanoma. First, epidemiological and histological studies allowed us to identify black coated predisposed breeds and to determine that melanocytic neoplasms in dog are mostly intradermal. These results argue in favor of the implication of non UV dependant pathways in dog in dog melanoma development. By tumor DNA sequencing, we identified somatic mutations in NRAS and PTEN genes, conserved between dos and Humans. Finally, genetic association studies has been performed to decipher the genetic bases of melanoma in dogs. Some preliminary association study results on oral melanoma in poodles allowed us to identify two relevant loci on chromosome 5 and 22, remarkably containing MC1R, the master regulator of pigmentation pathway, and several genes implicated in Human cancers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 145-171

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2011/152
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.