Biodiversité et aménagements urbains : réponse des assemblages de carabiques et d’araignées dans les haies publiques de Rennes Métropole

par Marion Varet-Laureau

Thèse de doctorat en Biologie. Écologie

Sous la direction de Françoise Burel et de Julien Pétillon.

Soutenue en 2011

à Rennes 1 .


  • Résumé

    La biodiversité en ville est un nouveau sujet de recherche majeur en écologie pour des raisons qui tiennent à la fois de préoccupations scientifiques, politiques, sociales et éthiques. Ce travail est essentiellement centré sur l'étude des assemblages de carabiques et d'araignées dans des quartiers résidentiels de la Communauté d'agglomération rennaise. Cette étude a éte�� menée dans des haies urbaines par des pièges d'interception de 2008 a 2010. Un effet barrière semble exister entre le milieu rural et le milieu urbain, en particulier pour les araignées. En effet, les deux modèles sont sensibles et répondent de manière différente aux contraintes liées au milieu urbain et à l'urbanisation, ce qui souligne la complémentarité de ces deux modèles. Cependant, les assemblages observés dans les haies sont relativement semblables entre eux malgré l'hétérogénéité des sites en termes d'âge, d'aménagement et d'entretien. Les nouvelles formes urbaines, en diminuant l'emprise sur le milieu agricole adjacent et en maintenant une biodiversité comparable à celle des formes urbaines conventionnelles, apparaissent comme une alternative intéressante en aménagement urbain. Nos travaux permettent également de guider les différents acteurs locaux de l'aménagement urbain à travers des perspectives d'applications et de recommandations explicites.

  • Titre traduit

    Biodiversity and urban planning : answer of assemblages of ground beetles and spiders in the public hedgerows of Rennes Métropole


  • Résumé

    Biodiversity in the city is a new major research subject in ecology, developed in response to scientific, political, social and ethical concerns. This work focuses mainly on the study of ground beetle and spider assemblages in urban residential neighbourhoods in the urban Community of Rennes. This study was conducted in urban hedgerows using pitfall traps, from 2008 to 2010. A barrier effect seems to exist between rural and urban areas, especially for spiders. Indeed, both models are sensitive and respond differently to stress related to urban conditions and urbanization, which emphasizes the complementarity of these two taxa. However, the assemblages observed in hedgerows are relatively similar despite the heterogeneity of sites in terms of age, management and maintenance. The new urban forms, by reducing the encroachment on the adjacent agricultural areas and maintaining a level of biodiversity comparable to that of the conventional urban forms, appear as an interesting alternative in urban planning. Our study can also guide the various local actors of urban development through application prospects and explicit recommendations.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 133-153

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2011/150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.