Three essays on tax revenue budgeting and forecasting

par Florian Chatagny

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Yvon Rocaboy et de Nils Soguel.

Soutenue en 2011

à Rennes 1 en cotutelle avec Lausanne .


  • Résumé

    The current thesis is an analysis of the tax revenue budgeting process. More precisely, it proposes an economic analysis, both theoretically and empirically, of the tax revenue budgeting errors observed in Swiss cantons. On a theoretical point of view, it applies a game theoretic model of strategic information transmission to show that an asymmetry of information in the favour of the finance minister within the government cabinet may give him the opportunity to manipulate budgeted amount of tax revenue for political purpose. On an empirical point of view, the econometric analyse of a database on the 26 Swiss cantons over the 1980-2007 period provides us with some evidence that the political leaning of the government cabinet member affect tax revenue budgeting errors. Regression results suggest that the average ideology of the spending minister has a direct positive effect on the tax revenue budgeting errors. Furthermore, it shows that the ideology of the finance minister does affect budgeting errors only if an ideological gap with the spending ministers exists. Finally, an empirical analyse of fiscal balances in Swiss cantons shows that systematically underestimating tax revenue tends to reduce public deficits. It even shows that this effect is asymmetric in the sense that an overestimation of tax revenue increases deficits more than an underestimation of the same amplitude would decrease them. These results suggest that underestimating tax revenue may be a desirable and efficient strategy in order to reduce excessive deficits.


  • Résumé

    La présente thèse de doctorat propose une analyse du processus de budgétisation des recettes fiscales. En particulier, elle propose une analyse économique à la fois théorique et empirique des erreurs de budgétisation des recettes fiscales dans les cantons suisses. Sur le plan théorique, une analyse en termes de transmission stratégique de l’information permet de montrer qu’une asymétrie d’information en faveur d’un ministre des finances au sein d’un cabinet gouvernemental pouvait induire une manipulation des montants de recettes fiscales budgétisés à des fins politiques. Sur le plan empirique, l’analyse d’une base de données sur les 26 cantons suisses sur la période 1980-2007 à l’aide d’outils économétriques permet de mettre en évidence l’impact de l’affiliation politique des membres du cabinet gouvernemental sur les erreurs de prévisions. En particulier, les résultats suggèrent que le positionnement politique moyen sur l’échelle gauche-droit des ministres de portefeuille ait un impact positif direct sur les erreurs de prévisions. Ils suggèrent également que l’affiliation politique du ministre des finances ne joue un rôle que lorsqu’un décalage par rapport aux ministres de portefeuille existe. Enfin, une analyse empirique des soldes budgétaires des cantons suisses montre qu’une sous-estimation des recettes fiscales tend à réduire les déficits publics. Par ailleurs, cet effet sur les deficits semblent être asymétrique dans la mesure ou un sur-estimation des recettes fiscal provoquerait un accroissement du deficit plus important que la réduction induite par une sous-estimation de même ampleur. Ces résultats suggère qu’une sous-estimation des recettes fiscal peut s’avérer souhaitable dans la perspective de réduire des déficits publics excessifs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (40, 7 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 37-40. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2011/19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.