Confiance et réputation sur les réseaux électroniques : une approche expérimentale

par Marianne Lumeau

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Thierry Pénard et de David Masclet.

Soutenue en 2011

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Ces dernières années, de nombreuses études ont mis en avant le rôle clef des systèmes d'évaluation communautaires dans le succès des places de commerce en ligne. L'objet de cette thèse est d'étudier expérimentalement dans quelle mesure un système d'évaluation est suffisant pour créer de la confiance entre les individus et limiter les comportements opportunistes. Nos résultats expérimentaux indiquent tout d'abord qu'introduire un système d'évaluation a un effet positif sur la relation de confiance, car il permet de fournir de l'information sur les comportements passés des utilisateurs. Certains individus contribuent en effet au système d'évaluation en attribuant une évaluation positive (négative) à un partenaire pour le récompenser (sanctionner) d'un comportement généreux (opportuniste). Toutefois, certaines évaluation peuvent également être attribuées à des fins stratégiques, ce qui peut biaiser le contenu informationnel du système d'évaluation. Un autre biais du système est la possibilité de manipuler sa réputation. Nous montrons que certains individus ont recours à la manipulation, ce qui amoindrit l'effet positif des systèmes d'évaluation. Accroître le coût de la manipulation permet néanmoins d'en réduire les effets néfastes. Enfin, malgré les limites mentionnées, nous montrons qu'un système d'évaluation est relativement efficace du fait des deux effets. Le premier est d'ordre réputationnel. Il réside dans la volonté des individus de profiter (éviter) des conséquences monétaires associées à une bonne (mauvaise) réputation. Le second effet est émotionnel : les individus s'avèrent sensibles à la (des) approbation de leurs pairs.

  • Titre traduit

    Trust and reputation on the electronic networks : an experimental approach


  • Résumé

    In recent years, many empirical studies have shown the positive effect of decentralized feedback mechanisms in the success of online marketplaces. In this dissertation, we aim at experimentally investigating to what extent a feedback mechanism is good enough to create trust among agents and to limit opportunistic behaviors. By providing information regarding past decisions, feedback mechanisms should have positive effects both on trust and trustworthiness. Our findings confirm this intuition. Agents assign positive (negative) ratings to reward (punish) a fair (unfair) behavior. Our study also shed light on the limits of such feedback mechanisms that could bias the feedback mechanism informational content. In particular, some ratings are assigned for strategic motives or other motives, not directly related to the transaction. We also study another informational bias ; the fact that agents can manipulate their reputation. Our findings indicate that the agents do not hesitate to manipulate, which reduces the efficiency of the feedback mechanism. Despite all these limits, feedback mechanisms remain powerful tools for the emergence of cooperation. This is mainly due to two different effects. The first effect is a reputational effect. In other words, people want to avoid the reputational costs of receiving a negative evaluation. The second effect is emotional : agents seek to avoid disapproval from their peers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (212 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [197]-212

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2011/10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.