Les infrastructures logistiques et le développement économique territorial : le cas de la Bretagne

par Gwenaëlle Grâce

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Maurice Baslé et de Alain Léon.

Soutenue en 2011

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Longtemps ignorée des sciences économiques, la logistique y trouve pourtant sa légitimité à travers l’imperfection de la concurrence. La logistique est aujourd’hui au cœur de l’organisation des entreprises : Dans un contexte de mondialisation et d’atomisation des flux c’est un facteur de compétitivité coût et hors coût. La qualité des infrastructures logistiques d’un territoire est un facteur d'attractivité. Elle concourt à la recherche de la maîtrise de l’information et à la réduction de l’incertitude. La logistique est de plus en plus externalisée, particulièrement le transport et l’entreposage. Le choix d’internaliser ou externaliser tout ou partie du processus logistique fait appel à la théorie des coûts de transaction : L’entreprise se centre ainsi sur son cœur de métier. Les prestataires cherchent des marchés rentables. D’un point de vue géographique, cela se traduit par des implantations sur des zones génératrices de flux, sur des territoires offrant une logistique exogène, comme ceux situés sur la dorsale européenne, ce qui n’est pas le cas de la Bretagne. Dans ce contexte, la Bretagne, région dynamique d’un point de vue démographique et économique doit se positionner entre les Pays de la Loire et la Normandie. On voit une concurrence logistique particulièrement intense entre Rennes, Nantes et le Havre. Nous avons étudié plus particulièrement les secteurs de la distribution, de l’automobile et de l’agroalimentaire : la Bretagne devra mener des actions, en partenariat entre chargeurs, logisticiens et collectivités publiques pour que sa logistique soit la plus efficiente possible et ainsi garder un tissu économique dynamique et attractif.

  • Titre traduit

    ˜The œlogistics infrastructures and Territorial Economic Development : the case of Brittany


  • Résumé

    Logistics, a subject long not fully studied by economic science, becomes a legitimate subject owing to the imperfection of competition. Logistics today is a core part of the internal organization within enterprises. In a context of globalization and the increasing complexity of supply chains is a factor of cost and non cost competitivity. The quality of the logistics infrastructure of a region has become an important factor in attracting new business development. Logistics contributes to the research of mastering available information and reducing uncertainties. Logistics is now more and more in part an outsourced activity, particularly transport and warehousing. The choice of outsourcing, all or in part, of the logistics process calls upon the theory of transaction costs. The demands upon logistics are more and more exacting. Thus, providers must continue to adapt their offer to match their client's needs. Service providers search for profitable markets. From a geographic point of view, this translates by implantations in areas which generate supply chains and can offer outsourced logistics services like those sites located on transport lines starting from Marseille, Lyon, Paris and Lille, which is not the case for Brittany. We have studied most particularly the retail distribution, automobile and agro-business sectors: Brittany must guide its activities via partnerships with logistics companies and local and regional governments so that logistics needs are met in the most efficient manner to protect an dynamic and attractive economic environment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (606 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 468-507. Glossaire. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences juridiques, politiques, économiques et de gestion.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2011/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.