La politique africaine de l'administration Clinton à l'épreuve de la gouvernance

par Oswald Wysocki

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Monique Lakroum.

Soutenue le 09-06-2011

à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société (Reims, Marne) , en partenariat avec (REGARDs) - Economie-Gestion, Agro-ressources, Développement durable, Santé (laboratoire) .

Le président du jury était Thierry Côme.

Le jury était composé de Monique Lakroum.

Les rapporteurs étaient Hélène d' Almeida-Topor, Yves Palau.


  • Résumé

    Pour la première fois dans l'histoire américaine, une politique africaine ambitieuse et raisonnée, s'adressant à l'ensemble du continent, a été mise en place lors de la présidence Clinton (1993-2001). Cette politique fut développée et appliquée à la faveur des évolutions du contexte international, et particulièrement de la mondialisation. Celle-ci rendit nécessaire une politique américaine globale du fait de l'interdépendance croissante des enjeux, et posa entre autres la question des relations américano-africaines du point de vue d'une recomposition géostratégique et économique globale. Les évolutions constatées sur le continent africain dans le domaine politique et économique, en rencontrant la volonté de l'administration Clinton, permirent à une politique de rapprochement de voir le jour. Celle-ci fut basée sur l'objectif principal du développement des relations économiques et commerciales entre les deux espaces. Cet objectif fut conditionné par la recherche de nouveaux débouchés pour les productions américaines, et fut relié dans la rhétorique américaine aux opportunités de développement qu'il offrait aux pays africains. La politique américaine de partenariat avec la région se développa autour de cet axe. Divers domaines d'actions vinrent élargir le champ de cette politique, articulant les opportunités et les nécessités américaines avec les perspectives de développement, de réforme et de pacification du continent.La gouvernance de la politique africaine de l'administration Clinton donna l'image d'un processus cohérent et maîtrisé, aboutissant à l'implantation d'une politique importante aux thématiques variées, qui marqua de son empreinte l'histoire des relations américano-africaines. Cette gouvernance parvint de même à atteindre son objectif principal, qui était de faire adopter la loi sur le commerce entre les Etats-Unis et l'Afrique. Au titre de ces deux éléments, cette gouvernance fut une réussite. Afin d'atteindre cette forme d'accomplissement, la gouvernance de cette politique dut s'appliquer à de multiples niveaux et dans nombre de domaines recouvert par son processus, avec la nécessité de prendre en compte un nombre important et disparate de paramètres pour aboutir à son harmonisation d'ensemble et à sa réussite finale. Pour cela, elle s'est appliquée sous diverses formes, afin de gérer au mieux chacun des aspects entrant en ligne de compte dans le développement de son objet principal. A l'épreuve de la gouvernance, la politique africaine de l'administration Clinton a démontré la complexité qui a procédé de son édification, et le rôle essentiel de la communication dans le processus de sa gouvernance. Si certains aspects de la politique fondée ont pu démontrer leurs lacunes ou leur décalage d'avec le discours officiel, la politique africaine a néanmoins su atteindre ses objectifs, laisser une image positive de son action et mettre en place un lien pérenne entre les Etats-Unis et l'Afrique, dont elle restera l'étape initiale et historique d'édification.

  • Titre traduit

    The Administration Clinton's African Policy to the test of the governance


  • Résumé

    For the first time in American history, an ambitious, comprehensive African policy was set up during the Clinton's presidency (1993-2001). This politic was developed and applied, according to the evolutions of the international context, and particularly on account of the globalisation's paradigm. The growing interdependency of the issues made necessary a global American policy, asking among other things the question of the American-African relations, from a global, strategic and economical point of view. The political and economical evolutions on Africa, meeting the will of the Clinton's administration, gave to an African policy chances to can be done. The objective of this politic was first and foremost to strengthen economics and trades relations between the two areas. It was motivated by the search of new outlets for American products and investments, and linked to development opportunities this way gave to the African countries. The American partnership with Africa was developed around this thematic axis. Afterwards, others initiatives extended the area of this policy, articulating the US opportunities and necessities with the continent's perspectives of development, reform and pacification.The governance of the Clinton administration's African policy gave it the appearances of a coherent and controlled process, leading to the implement of an important, varied-topics policy, which marked the American-African relations history. This governance also succeeded to reach his leading goal, which was the proclamation of an American-African trade bill. According to these two elements, this governance was a success. In order to get this fulfil, the governance of this African policy had to be applied to many levels and areas which were parts of his process, with the necessity to take care about many and different parameters to carry out his harmonisation and to success. For that, the governance was applied on many ways, in order to manage for the best the characteristics they took part in his construction. Putting to the test by his governance, the Clinton's administration African policy has showed the complexity of his building, and the essential function of the institutional communication in the governance process. If some aspects of this policy could showed their gap or their discrepancy with the US official speak, the African policy has nevertheless reached his objectives, set up a positive impress of his action, and implemented the ties between the United States and the Africa they has been continuing to be growth, making this policy the first and historical step of building to topical, and probably future, American-African relations.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?